• J'ai récemment commandé plusieurs ouvrages chez Pirouettes Education dont "Activités pour mieux apprendre les mots" de Céline Leroux, Lise Martin et Maude Caron, un livre conçu pour amener les élèves à s'approprier l'orthographe des mots à l'aide d'observations qui les font réfléchir, de règles qui soutiennent leur mémoire et de dictées qui les mettent à l'épreuve ou consolident leurs acquis.

    Activités pour mieux apprendre  les mots

     

    Cet ouvrage québecois propose une progression de l'étude orthographique des mots sur les 6 années d'enseignement primaire autrement dit du CP à la 6ème en France.

    Le principe de départ est simple : Les mots naissent et s'imposent mais ils répondent tous à des normes orthographiques d'une grande complexité mais que les élèves doivent maîtriser pour faciliter leur entrée en production d'écrits.

    Les autrices ont déjà écrit deux autres ouvrages sur le sujet.

    Activités pour mieux apprendre  les motsActivités pour mieux apprendre  les mots

    Si l'utilisation "Activités pour mieux apprendre les mots" peut être exploité sans avoir pris compte des précédents, leur lecture reste malgré tout pertinente pour s'approprier les normes de l'enseignement explicite des règles orthographiques.

     

    PARTIE 1 : Constats et démarche pédagogique

    Elle permet de survoler les facteurs favorisant l'apprentissage de l'orthographe. Elle décrit aussi les difficultés rencontrées fréquemment en orthographe dans une grille d'analyse à destination des élèves.

    J'ai réalisé des notes de lecture sur cette partie en particulier.

     

    PARTIE 2 : Mise en œuvre pratique de la démarche

    Elle présente les fiches par niveau ainsi que les dictées quotidiennes et hebdomadaires. Cette partie donne également des conseils pour utiliser l'ensemble en classe ou à la maison.

    Pour chacune des six années du primaire, on y trouve :

     

    • une planification annuelle sur 30 semaines, qui décrit les règles et les graphèmes à l’étude; 

     

    • 25 fiches d’apprentissage et leurs corrigés, ainsi que 5 fiches de révision;

     

    • des dictées de phrases liées par un thème pour chacune des semaines;

     

    • une fiche de stratégies de mémorisation et une lettre pour les parents.

     

    Voici les quelques notes que j'ai pu prendre au fil de ma lecture ainsi que quelques extraits

     

     

    Activités pour mieux apprendre  les mots

     

    Les activités proposées sur les fiches décrites dans l'ouvrage sont reproductibles en couleurs. Elles sont en effet téléchargeables sur le site de Chenelière Education (grâce à un code unique fourni dans l'ouvrage).

    Activités pour mieux apprendre  les mots

    Elles peuvent être réalisées :

     

    • en grand groupe, pour présenter la liste de la semaine au tableau numérique interactif et pour faire un travail collectif de classement et d’observation des mots;

     

    • en équipe, lors d’un atelier, ou au segment « étude de mots »;

     

    • en travail individuel, en classe ou à la maison.

     

    Voici une petite présentation rapide, en vidéo, de l'ouvrage et des outils proposés.

    Pour terminer, l'ouvrage met un point d'honneur à donner un autre sens à la notion d'erreur.

    Une erreur c'est une règle qu'on ne connait pas ou que l'on n'a pas pensé à appliquer.

    Dans cette perspective, tous les élèves peuvent s'améliorer et devenir "bons en orthographe".


    7 commentaires
  • Mes trucs de prof à moi, vous les connaissez pas mal car je vous les glisse ici dès que j'en ai le temps et/ou l'envie. Mais est-ce que vous connaissez ceux d'Emilie ?

     

    Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas Emilie, voici une petite présentation très rapide :

    Emilie c'est une collègue aux multiples casquettes : professeur des écoles, conseillère pédagogique, coach certifiée mais aussi podcasteuse.

    Depuis quelques années maintenant elle partage ses réflexions et celles de ses invités dans le podcast "Mes trucs de prof".

    Il y a quelques temps, elle m'a proposé de participer à une de ses émissions pour parler "classe flexible".

    Voici un avant goût de ce que nous avons pu faire ensemble :

    Vous êtes nombreux et nombreuses à vous lancer dans la « classe flexible ». Quand on pense « classe flexible » on a tout de suite en tête l’aménagement de la classe, les assises flexibles, les ballons, etc.
    Mais la classe flexible c’est avant tout un choix pédagogique, une posture et un état d’esprit.

    Alors, Maîtresse Aurel’ (co-auteure du livre « Enseigner en classe flexible ») m’accompagne aujourd’hui pour évoquer ensemble les pré-requis nécessaires à l’enseignant pour se lancer dans l’aventure de la classe flexible, les points de vigilance et écueils à connaître avant de se lancer.

    L’idée c’est de remettre du sens, et pouvoir ainsi mieux appréhender les premières difficultés et les premiers obstacles qu’on peut rencontrer sur ce chemin.

    La classe flexible est une belle aventure, une pratique en perpétuelle réadaptation et mouvance. Êtes-vous prêt.e.s à adopter l’esprit « classe flexible » ?

     

    Pour en savoir plus, il vous faudra aller écouter tout ce qu'on avait à se dire sur le sujet en cliquant sur l'image.

     

    La classe flexible dans "Mes trucs de prof"

    Mille mercis encore à Emilie pour ces échanges hyper intéressants et ce bon moment passé en sa compagnie !!


    votre commentaire
  •  Pour fêter le printemps (avec un peu de retard étant donné les circonstances sanitaires ...) j'ai décidé de décorer la porte de la classe avec des fleurs. J'ai profité des vacances pour créer différents modèles de fleurs en papier avec ma machine de découpe personnelle. Mais une porte de classe, c'est plus sympa quand les élèves la décorent ! ...

    Création d'une rose en papier

     

    Pour que la porte soit encore plus jolie, j'ai proposé aux élèves de créer eux aussi des fleurs en papier à y ajouter. Le modèle ayant le plus joli rendu et étant le moins complexe à réaliser est celui de la rose.

    Création d'une rose en papier

    Après plusieurs séances d'arts voici le rendu final du travail des enfants ...

    Création d'une rose en papier

    Création d'une rose en papier

    C'est beau hein ?! Perso, je suis fan ! <3

    Si j'ai utilisé du papier cartonné pour les fleurs en couleur, avec les élèves j'ai utilisé simplement du papier d'imprimante. Il est plus facile à découper et à plier pour leurs petites mimines d'enfants et il ne nécessite pas de pistolet à colle pour l'assemblage (un simple stick suffit ;-)).

    Si jamais ce projet vous tente, je vous laisse la trame imprimable ci-dessous. Elle est au format A4 mais il vaut mieux l'utiliser au format A3 pour que l'assemblage soit moins compliqué et la rose assez large.

    Création d'une rose en papier

     

    En ce qui concerne les étapes d'assemblage, les voici en détails :

     

     

    Création d'une rose en papier

     

     

    Création d'une rose en papier

    Création d'une rose en papier

     

     

    Création d'une rose en papier

     

     

    Création d'une rose en papier

    Création d'une rose en papier

    Création d'une rose en papierCréation d'une rose en papier  Création d'une rose en papier

     

     

     

    Création d'une rose en papier

     

     

     

    Pour que les élèves puissent créer leur rose sans trop de difficultés, j'ai réalisé toutes les étapes avec eux, en direct, grâce à une caméra HUE et un vidéoprojecteur qui leur permettaient à tous de bien voir.

    Création d'une rose en papier     Création d'une rose en papier

     

     

    En espérant que cela pourra vous servir, vous aider ou vous inspirer. ;-)

     

     


    1 commentaire
  •  Pour tenter de répondre aux questions des collègues qui nous écrivent au sujet des assises flexibles, Adeline KUHN TREF et moi avons décidé de rédiger cet article synthétique qui, nous l'espérons, saura vous aider.

     

    Si vous lisez cet article, c’est certainement que vous travaillez en classe flexible ou en tous cas que vous y songez et cherchez des idées pour permettre à vos élèves de bouger en classe.

     

    Car oui !

     

    Ils ont BESOIN de bouger ! Et quand on dit "ils", on ne parle pas seulement des élèves à besoins éducatifs particuliers avérés.

     

    Rester assis toute une journée n’est agréable pour personne (même adulte !). Il est indispensable de varier les positions de travail pour maintenir l’attention et faciliter les apprentissages.

     

    C’est cependant pour eux (et même grâce à eux) que de nombreux enseignants se sont questionné sur leur espace classe et ont réalisé des aménagements en installant notamment des assises flexibles.

     

    Ces assises parfois très « design » pourraient faire oublier l’essentiel :

     

    la nécessité de penser la pédagogie avant de songer à l’aménagement.

     

    L’enseignant n’est pas un décorateur d’intérieur (Chacun son métier !).

     

    C'est aussi parce que l'enseignant n'est pas non plus un spécialiste du corps que, dès les prémices de la mise en place de nos classes flexibles, mes collègues et moi nous sommes tournées vers les professions qui suivaient les EBEP qui étaient les nôtres à ce moment-là.

     

    En effet, l’utilisation des assises flexibles étaient alors des « recommandations » pour le suivi thérapeutique de certains élèves (et leur bien-être à l’école très souvent également).

     

    Mais voilà … Proposer des assises flexibles, c’est « jouer » avec les systèmes sensoriels (notamment vestibulaire et proprioceptif) des élèves et, quand on n’en maîtrise pas les effets, il est très facile de faire plus de mal que de bien au corps des enfants. C’est pourquoi il est indispensable et même essentiel pour les enseignants de travailler en collaboration avec les professionnels libéraux qui suivent leurs élèves (ou qui peuvent potentiellement intervenir auprès d’eux) afin de proposer un espace-classe qui soit au plus près des besoins réels de chacun.

     

    C’est pour ces raisons qu’Adeline KUHN TREF, ergothérapeute du réseau Stimul'ergo, et moi sommes entrées en contact.

    Nous souhaitions chacune échanger autour du bien-être (physique et moral) des élèves en classe.

    Lors de nos nombreux échanges et discussions (jusque tard le soir parfois lol), nous avons découvert que, PE comme ERGO, nous avions le même postulat de base : laisser les enfants expérimenter car interdire ou imposer ne mène à rien !

     

    Leur cerveau a besoin de se faire sa propre opinion plutôt que de se voir imposer des choses.

     

    La gestion du groupe-classe s’en trouvera d’ailleurs facilitée et le climat scolaire amélioré.

     

    Mais, face à la multiplicité des assises possibles et disponibles, difficile de savoir lesquelles choisir, dans quel(s) but(s), comment les utiliser convenablement, etc

     

    Regards croisés sur les assises flexibles

     

    Bien sûr, toutes ces assises flexibles sont à utiliser pour pallier au besoin de mouvements quand on n'a pas d'autre choix ou d'autres possibilités pour faire bouger les élèves.

    Si on voit de plus en plus sur les réseaux des assises flexibles multiples, n'oublions pas que le mouvement du corps entier par responsabilisation reste le plus efficace.

    Aller faire quelques pas pour distribuer des feuilles, apporter un document à la directrice, réaliser un parcours sportif (tracé au sol dans le couloir par exemple), etc ... sont autant de mouvements, de déplacements et de port de charge qui activent le système proprioceptif et vestibulaire, lieu clé de l'autorégulation.

     

    De plus, en ce qui concerne les enfants à besoins spécifiques (Troubles neurodéveloppementaux « dys », TDA/H, HPI et Troubles du Spectre de l’Autisme) il est indispensable de prendre l’avis du ou des professionnels qui suivent l'enfant. Les ergothérapeutes mettent par exemple en place des diètes sensorielles (autrement dit des programmes faits sur mesure pour chacun des patients, en fonction de leurs besoins et de leurs évictions sensorielles). Pour mettre en place un suivi de ce type, une évaluation précise est à mener en amont et, si on y va "à l'aveugle", le risque de faire plus de mal que de bien est relativement élevé.

     

    Nous espérons que ce diaporama synthétique vous permettra d'y voir plus clair.

    Il regroupe à la fois nos expériences respectives et croise nos regards pour vous aider à choisir les assises qui soient les plus adaptées possibles à vos élèves.

     

     

     

     

    INFO "Insta Live"

    Adeline et moi prévoyons de faire un direct sur Instagram dans les prochaines semaines pour répondre aux éventuelles questions qui resteraient en suspens.

    N'hésitez pas à nous les laisser en commentaire ou sur les réseaux sociaux afin que nous puissions y réfléchir en amont. ;-)

     

     

     


    2 commentaires
  • Durant le premier confinement, l'an dernier, j'ai découvert KALIGO, une application mettant l’intelligence artificielle au service de l’apprentissage de l’écriture manuscrite. Depuis, elle a connu de nombreuses améliorations qui méritent clairement le coup d'oeil !

     

    Kaligo, une appli pour s'entrainer à écrire avec plaisir

    Kaligo, une appli pour s'entrainer à écrire avec plaisir

     KALIGO, en quelques mots ...

    C’est en 2013 que l’aventure commence en répondant à un appel à projets du ministère de l’Éducation nationale. Une solution numérique pour l’apprentissage de l’écriture est proposée : c'est Kaligo !

    Pour concevoir Kaligo, l'équipe conceptrice a mené un grand projet expérimental nommé Intuiscript, dans 40 lasses maternelles et élémentaires de Bretagne, en partenariat avec les référents pédagogiques de l’Académie.

    Ce qui fait toute la richesse de ce projet, c’est le travail d’équipe mené par un ensemble d’acteurs de la pédagogie et de l’innovation numérique aux compétences complémentaires.

    Depuis l'application bénéficie du P2ia du ministère (Partenariat d'innovation et intelligence artificielle) dont l'objectif est de développer des solutions d’assistance et de recommandations s'appuyant sur des techniques d'intelligence artificielle à destination des enseignants de l'école primaire du cycle 2 afin de mieux accompagner leurs élèves dans leurs apprentissages du français et des mathématiques.

    Le Partenariat vise à développer et fournir aux enseignants des services / outils / ressources d'assistance pédagogiques via des conseils et des aides à la décision pour la différenciation et la personnalisation des apprentissages grâce à des solutions innovantes basées sur l'intelligence artificielle (IA).

    Pour les élèves, il s'agit d'adapter dynamiquement les contenus travaillés au plus près de leurs besoins, comme par exemple améliorer et renforcer les capacités de l'élève pour la compréhension et la maîtrise progressive des compétences étudiées, leur mémorisation (savoirs, procédures et techniques) via l'utilisation des techniques d'empreinte mémorielle différenciée, et leur engagement et attention dans l'activité.

    Voici donc un petit aperçu (en mots mais aussi en vidéo) de toutes les possibilités qu'offre KALIGO, du coté des enseignants et du côté des élèves.

     

    Le tableau de bord de l'enseignant 

    NB : Pour me faciliter la vie et pour ne pas avoir à divulguer ou masquer les résultats de mes propres élèves , j'ai créé une classe fictive appelée "famille" où mes enfants ont réalisés des exercices. Ainsi, la classe ne contient que 2 élèves et c'est plus facilement lisible quand on découvre l'interface. ;-)

    Pour accéder au tableau de bord de l'enseignant, il faut aller se connecter à son compte sur le site de l'application. Une fois arrivé dans son espace personnel enseignant, vous trouvez sur la gauche un menu qui vous mène aux différents onglets de gestion de votre compte et du compte de vos élèves. Sur cet espace vous pouvez gérer ...

     

    Le suivi des élèves :

    Kaligo, une appli pour s'entrapiner à écrire avec plaisir

     

    Les comptes des élèves :

    Kaligo, une appli pour s'entrapiner à écrire avec plaisir

     

    Vos séances (qu'elles soient déjà proposées par KALIGO ou créées de toute pièce) :

    Kaligo, une appli pour s'entrapiner à écrire avec plaisir

     

    Les différents comptes concernant votre école :

    Kaligo, une appli pour s'entrapiner à écrire avec plaisir

    Une fois que vous avez pris en main votre espace, créé les comptes enseignants, élèves et attribué des séances à chacun, les enfants peuvent se rendre sur l'application. 

     

     

    L'interface élève 

    Pour pouvoir utiliser KALIGO, à l'école ou à la maison, voici le matériel nécessaire :

    Kaligo, une appli pour s'entrainer à écrire avec plaisir

    Pour ma part, je dispose d'un iPad (mais seuls mes enfants l'utilisent occasionnellement pour travailler). En classe, j'ai une tablette SAMSUNG Galaxy Tab E (une ancienne à moi ;-p) que laquelle les élèves travaillent avec le doigt ou avec un stylet d'écriture acheté à part. La tablette est un peu lente et rame pas mal mais elle fait le taff alors je ne m'en plains pas car je sais que c'est déjà plus qu'ailleurs. ;-)

    Kaligo, une appli pour s'entrainer à écrire avec plaisir

     

     

     Quand l'élève travaille à l'école, il clique sur le petit bonhomme.

    Kaligo, une appli pour s'entrainer à écrire avec plaisir

     

     

    Kaligo, une appli pour s'entrainer à écrire avec plaisir

     

     

     

    Kaligo, une appli pour s'entrainer à écrire avec plaisir

    Quand j'ai découvert KALIGO, seule cette dernière interface était disponible. Le suivi par l'enseignant n'était pas possible à distance ni même en différé. Tout a bien évolué depuis ! ;-)

     

     

     Quand l'élève travaille depuis chez lui, il clique sur le petit cartable.

    Kaligo, une appli pour s'entrainer à écrire avec plaisir

     

     

     

     

    L'espace enseignant n'est accessible que par identifiant et mot de passe. Les élèves ne peuvent donc pas y avoir accès.

     

    Kaligo, une appli pour s'entrainer à écrire avec plaisir

     

    Pour que toutes ces informations soient plus concrètes, voici deux vidéos  (tournées très rapidement avant l'arrivée de mes élèves ;-p) dans lesquelles je vous montre comment utiliser KALIGO côté prof et côté élève.

     

    Si KALIGO est principalement centrée sur l'apprentissage du geste graphique et se destine donc plutôt au cycle 1 et au CP, l'équipe ne cesse de réfléchir à son évolution. Après l'analyse du geste d'écriture, KALIGO est actuellement en phase de recherche afin de mettre sur pied une application dédiée à l'apprentissage de l'orthographe et destinée ainsi plutôt aux cycles 2 et 3.

     

    Je souhaite à toute l'équipe le meilleur dans ce nouveau défi et les remercie déjà non seulement pour le travail abattu mais aussi et surtout pour leur envie d'être au plus proche des besoins des élèves et des enseignants.

     

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires