• Les boîtes à conter c'est super ! Mais c'est quand même très encombrant ! :-(

    Une boîte pour les Alphas, une autre pour le petit chaperon rouge, une autre encore pour le Roiseau ... et la pile de boîtes à chaussures recyclées en boîte à conter devient de plus en plus grande !

    Alors on réfléchit à deux fois avant de se lancer dans une éventuelle création de boîte à conter ...

    Puis, récemment, j'ai vu passer sur Instagram une publication de collègue qui, faute de boîte, avait opté pour une pochette à élastique.

    Et là : Eurêka ! Une pochette !

    C'est fin ! Cela passe partout (et surtout dans la bibliothèque !) ! C'est facilement transportable !

    Bref ! C'était LA solution pour continuer à créer ce genre de support pour travailler le langage oral sans être freinée par l'encombrement que les boîtes imposent.

    Je suis donc allée faire un tour dans "le magasin dont on ne doit pas prononcer le nom" ;-p et j'ai trouvé des petites pochettes très pratiques qui vont me permettre de :

    - gagner de la place

    - de créer autant de pochettes à conter que je veux sans augmenter l’encombrement !! ;-)

    Je vous en dis plus très rapidement en images et en vidéo ...

    Des boîtes aux pochettes    Des boîtes aux pochettes

    Des boîtes aux pochettes   Des boîtes aux pochettes

     

     


    2 commentaires
  • Sur le modèle des boîtes à conter (présentées ici), j'ai opté pour une boîte à conter de lecture en réseau pour ce début d'année.

    En littérature, nous avons commencé à travailler sur différentes versions du Petit Chaperon Rouge depuis la rentrée (et ce n'est pas fini ;-)). Les élèves ont adoré toutes ces histoires très différents les unes des autres et, pour travailler le langage oral, je dois avouer que je me voyais difficilement créer et stocker autant de boîtes à conter que de versions lues en classe.

    J'ai donc décidé d'optimiser au maximum mon temps et mon espace-bibliothèque et de ne faire qu'une seule boîte à conter réunissant toutes ces versions.

    La boîte à conter "en réseau"

    Elle contient ainsi :

    - des "lego" et des "playmobil" (merci à mes enfants pour le prêt ! <3) permettant de reconstituer le décor des histoires

    - des enveloppes (1 par album étudié) contenant les personnages à faire évoluer dans le décor.

    La boîte à conter "en réseau"

    La boîte à conter "en réseau"

    Les personnages de cette boîte à conter ne sont pas collés sur des bâtonnets de bois mais sur des aimants adhésifs. Les élèves pourront ainsi donner vie aux histoires sur le tableau du fond de ma classe ce qui libèrera une table et/ou le sol pour d'autres activités.

    La boîte à conter "en réseau"

    Très bientôt, les élèves seront formés à utiliser la caméra de la classe. Ils pourront ainsi filmer leurs "histoires racontées" et les partager ensuite non plus seulement avec leurs camarades mais aussi avec leurs parents grâce au blog de classe.

    En cliquant sur l'image ci-dessous, vous pourrez accéder aux différents personnages des versions étudiées par ma classe. Il n'y a "plus qu'à" imprimer, plier, coller, plastifier, aimanté et le tour est joué ! ;-p

    La boîte à conter "en réseau"

     


    1 commentaire
  • Cette année, j'ai dans ma classe un petit groupe d'élève ayant beaucoup de mal à se concentrer sur leur travail écrit ...

    Pour tenter de les aider au mieux à se concentrer sur leur fiche de travail, j'ai mis mon papa a contribution (encore !) et lui ai "commandé" un brise-vue.

    Fabriqué à partir d'une petite planche de bois de récupération, de deux charnières "piano" et de quelques vis, ce brise-vue se place autour du poste de travail d'un élève, cachant ainsi le reste de son champ de vision.

    Il n'est ainsi plus distrait par Pierre qui fait une activité trop chouette sur l'ordinateur, Mathilde qui efface son ardoise avec l'éponge magique ou Gustave qui se met le doigt dans le nez (Oui c'est dégoutant mais c'est fréquent ! ...  ;-p).

    Ce petit bricolage m'a été inspiré par ma collègue Maitresse Evie qui en avait fabriqué un l'an passé pour un élève à besoins éducatifs particuliers.

    Celui-ci, il n'est pas attribué à un élève en particulier (pour le moment, on verra si cela devient nécessaire ou non) et est mis à la disposition de tous. Il a ainsi déjà été utile à plusieurs élèves qui sont parvenus à terminer leur travail dans les temps.

    Afin que les élèves auxquels je pensais en parlant de ce brise-vue à mon papa ne se sentent pas spécialement visés, j'ai présenté l'objet en classe entière et fait une démonstration sur la table de plusieurs élèves différents pour montrer qu'il pouvait aller partout et pour tout le monde. ;-)

    Je le laisse pour le moment volontairement "nu", sans décor ni peinture car, dans le cas où il deviendrait nécessaire de l'attribuer à un élève en particulier (pour des raisons qui peuvent être très diverses selon les classes, les élèves ...), j'aimerai que l'élève concerné puisse le décorer lui-même pour se l'approprier et s'en faire un "allié" pour ses apprentissages. ;-)

    Et puis, au pire du pire du pire ... je suis certaine que mon papa a d'autres planches qui cherchent preneur quelque part dans sa cave ... ;-p

     

     


    votre commentaire
  • L'an dernier, suivant les conseils de cet ouvrage, j'ai opté pour un sigle de classe. Cette année je renouvelle cette expérience qui s'était avérée vraiment pertinente.

    L'objectif "REP+" avait guidé la vie de ma classe l'an passé. Je vous en disais plus juste ici.

    Cette année, j'ai retiré cet affichage de mes murs afin de permettre à mes nouveaux élèves de mener leur propre réflexion sur les comportements, leurs effets qu'ils peuvent avoir ...

    Cette année, les mots qui sont ressortis de nos échanges ont été :

    Partage

    Aide

    Respect

    Coopération

    Bon j'avoue ... En vrai, les élèves avaient proposé "Collaboration". Mais l'historienne de formation que je suis n'apprécie pas trop ce mot ... (Et mon grand-père m'en aurait voulu de l'afficher sur les murs de ma classe je pense ...) J'ai donc proposé "Coopération" et les élèves ont validé ! Ouf ! ;-p

     

    Comme l'an passé, j'ai mis en place l'affiche à l'entrée de la classe afin de l'avoir toujours sous les yeux et j'ai inscrit dans chacune des lettres les termes proposés par les élèves. Ces lettres ne sont volontairement pas plastifiées afin que nous puissions rajouter des éléments si cela s'avère nécessaire au cours de nos apprentissages de vie collective.

    Voici à quoi ressemble ces lettres de près ...

    Devise et messages clairs

    Devise et messages clairs

     

    La petite nouveauté de l'année est que j'ai proposé au élèves de faire de ce sigle un slogan de classe.

    Ainsi, notre devise phare pour l'année sera :

    "Notre classe est un P.A.R.C !"

    Notre classe devra être un lieu de partage, d'aide, de respect et de coopération pour tous. Chaque geste et chaque mot devra être orienté en ce sens.

    Devise et messages clairs

     

    Malgré cela, j'ai senti que mon groupe-classe avait besoin d'un petit truc en plus cette année pour être épaulé dans la gestion de leur comportement.

    J'ai donc re-feuilleté les ouvrages sur les comportements que j'ai lu ces derniers, mené des recherches sur internet et j'ai choisi de former mes élèves à la mise en œuvre de messages clairs.

    J'y avais déjà pensé l'an passé au fil de mes documentations sur le comportement mais le groupe-classe n'avait pas eu besoin de cela pour régler pacifiquement les petits conflits éventuels.

    Cette année est bien différente de la précédente et certains élèves ont besoin d'être guidé et d'apprendre à gérer leurs émotions et leurs pulsions. et c'est à moi de m'adapter et de fournir à mes nouveaux loulous les clés qui leur permettront d'installer un climat de classe serein.

     

    Je ne vous proposerai pas ici une séquence toute prête et clé en main sur les messages clairs et la gestion des comportements car :

    - je me suis moi-même inspirée de sources diverses 

    - que ma démarche a été guidée par mes élèves, leurs comportement et leurs remarques ce qui fait que mes séances ne se sont jamais passées comme je le pensais ;-p

    - que vos élèves n'auront sans doute pas les mêmes réflexions que les miens.

    Si la différenciation est assez facilement transposable en terme d'apprentissages, je trouve que quand il s'agit de comportement, le tâche est plus complexe.

     

    Voici malgré tout une liste de supports qui m'ont été très utile pour guider cette séquence de travail et de réflexion :

    - une séquence sur les messages clairs qui m'a servi de base de réflexion au départ. Je ne l'ai pas suivi à la lettre car j''ai mené parallèlement plusieurs débats avec ma classe et les réactions de mes élèves m'ont fait changer l'organisation générale de cette séquence. malgré cela, il est certain qu'elle vous sera d'une aide précieuse pour vous lancer. Merci à Graines de livres pour ce super travail !

    - Une vidéo de la Cardie de Lyon présentant les messages clairs avec des scènes de vie scolaire. Cette vidéo a énormément parlé à mes élèves qui ont, après son visionnage, mis en scène leurs propres situations inspirées de moments vécus dans la cour ou dans la classe.

    - Comme nous avons été nommés conseillers royaux du Royaume d'Uniona (plus de détails dans cet article), j'ai expliqué aux enfants que nous allions devoir nous comporter comme des souverains et souveraines respectueux des autres. Pour le leur faire comprendre, je leur ai montré la vidéo suivante qui explique les 4 accords toltèques aux enfants.

    - Voici également un document officiel trouvé sur Eduscol proposant des ressources de travail et de réflexion. (L'ouverture du document est directe car je ne retrouve plus la page du lien :-(). Il propose une mise en œuvre des messages clairs en 6 étapes. Cela me semblait trop complexe pour des CP mais peut-être qu'il vous sera utile pour d'autres niveaux. ;-)

    Devise et messages clairs

     

    Il existe sur internet plusieurs sortes d'affiches présentant les messages clairs. Comme très souvent, quand je souhaite installer des affichages (ce qui se fait rare ;-p) j'aime les réaliser avec/ les faire créer par mes élèves, en mettant en forme leurs propres mots et leur propre vécu. Ainsi, après avoir mis en scènes nos premiers messages clairs, nous avons repris la démarche en 4 étapes de la vidéo que nous avons appelé "AEER"

    Annoncer

    Exposer

    Exprimer

    Réparer

    qui les guidera et les aidera à se gérer dans les situations potentiellement conflictuelles.

    Voici le rendu final de cet affichage, en espérant qu'il puisse vous servir ou vous inspirer. ;-)

    Devise et messages clairs


    3 commentaires
  • J’ai découvert cet été, par curiosité, une nouvelle méthode de lecture à destination première des familles menant l'instruction à la maison mais qui m'a beaucoup inspiré pour construire ma propre progression de lecture-phonologie ;-).

    Hélène Heffner et Giulia Levallois, toutes les deux professeurs des écoles et investies dans la volonté d'apprendre à lire aux enfants, se sont lancées un défi de taille : mettre au point pour les familles pratiquant l'instruction à la maison une méthode 100% syllabique, financièrement accessible et avec une approche réfléchie et complète pour apprendre à lire dès l’âge de 5 ans.

    Elles ont ainsi sorti au mois d’août dernier une méthode de lecture aux éditions Larousse. J'ai pu la lire et l'étudier en détail, et si j'ai parfois un peu de mal avec les outils de ce type que tout parent peut se procurer dans le commerce afin d'anticiper les apprentissages (j'ai d'ailleurs personnellement toujours peur en tant que maman-maitresse de tomber dans ce travers avec mes enfants mais heureusement, mon mari veille au grain ;-p), je dois avouer que j'ai été agréablement surprise par ce fichier qui permettra aux petits élèves travaillant depuis leur domicile d'entrer avec envie et cohérence dans la lecture.

    La méthode des "Loulous"

    Ce que j'ai apprécié dans cette méthode et qui m'a inspiré, c'est ...

    • Les petites mascottes

    Dans ce fichier, les enfants sont amenés à découvrir les graphèmes et les phonèmes grâce aux aventures de 5 petits animaux de la forêt, les « Loulous », que voici …

    La méthode des "Loulous"

    Ils sont vraiment trop mignons n'est-ce pas ? Comment résister ?!

    Les enfants sont donc amenés à observer leurs scènes de vie pour partir à la chasse aux mots et aux sons. L’univers créé dans cette méthode est vraiment fait pour les enfants et devrait être un réel moteur pour eux.

    • L’épaisseur du fichier 

    La méthode des « Loulous Larousse » se compose d’un fichier d’une épaisseur assez impressionnante pour mon œil d'enseignante et j'ai d'ailleurs eu très peur en le voyant ! Il contient ainsi 216 pages (soit 4 pages par son) !

    Cette quantité permet d’aérer considérablement le contenu mais également de proposer des exercices variés séparant clairement l’apprentissage de la conscience phonologique et celle du lire-écrire.

    "C’est beaucoup trop épais pour des petits élèves" me direz-vous !

    Et bien pour un usage scolaire en classe, oui ! C’est certain que cela serait trop gros à manipuler et aussi trop lourd à porter dans les cartables !

    Mais il faut replacer cet outil dans son contexte d'utilisation : l'IEF. Ce format s’avère de ce fait à la fois économique et pratique car le fichier fait du « Tout-en-un » ! (et qui plus est, conforme aux dernières recommandations du ministère ce qui est un avantage non négligeable !).

    • Les fichiers audios téléchargeables

    La méthode des « Loulous Larousse » respecte l’approche pertinente du « j’entends, je vois, je lis, j’écris » et permet à l’enfant découvrir explicitement les correspondances entre graphème et phonème. Pour permettra aux familles (mais aussi aux enseignants qui le souhaitent) d’avoir une base de supports audios pertinents, la méthode s’accompagne de fichiers audios téléchargeables sur le site internet de la méthode.

    Pour accéder aux fichiers audio de la méthode rendez-vous ici ...

    • La progression choisie

    Comme dans beaucoup de méthode, celle-ci propose de travailler en premier les voyelles avant de se lancer dans l’étude des consonnes et faciliter ainsi la combinatoire. "Rien de bien nouveau sous le soleil !" penseront certains !

    Et bien si ! Là où j’ai eu plaisir à découvrir cette méthode en détails c’est parce qu’elle étudie certains sons complexes plus tôt que ce qui est fait ailleurs. Ainsi le ou, le an, le on et le oi, ne sont pas relayés en fin de méthode. Ces sons complexes sont très fréquents dans notre langue sont ainsi vus bien avant certaines consonnes bien moins utilisées ou compliquées à décoder (ex : le S qui peut faire [s] ou [z], le G que peut faire [g] ou [j] ...). Cette façon de procéder rejoint ainsi mes propres réflexions et la progression (indicative) que j’ai mise au point pour guider mes séances de lecture avec mes CP.

    La méthode des "Loulous"

    Recommandation de maitresse :

    Je pense qu'il est malgré tout nécessaire et même indispensable d’amener l’enfant vers la lecture d’autres œuvres littéraires extérieures au fichier afin d’amener l’enfant vers des horizons de lecture plus riches et vers une compréhension de texte affinée qui n'est pas traité dans ce fichier.

    • La structure générale des pages

    J’ai feuilleté de nombreuses méthodes ces derniers temps afin de chercher suffisamment d’inspiration pour réfléchir à la mise au point de ma progression et de mon passage au « sans méthode ». Une des choses qui m’a souvent frappée (sans trop me faire mal rassurez-vous ;-p), tant dans les méthodes destinées aux écoles que dans celles destinées à l'IEF, c’est la confusion que l’on peut trouver parfois sur les pages.

    Il y a tellement de choses sur les pages pour permettre aux enfants de comprendre et de se repérer dans l’apprentissage de la lecture que cela en devient de l’encombrement pur et simple. Comme je le disais plus haut, le fait que cet ouvrage offre un format de 4 pages par son permet d’aérer l’espace-page et d’éviter ainsi à l’enfant de se perdre dans une multitude d’informations à la fois. Les polices et les coloris pastels choisis permettent ainsi à l’enfant d’entrer dans la lecture avec douceur, motivation et confiance tout en ayant face à lui un document visuellement pertinent pour apprendre à lire.

    Voici un extrait de page pour vous donner une idée de la présentation.

    NB : Les couleurs ne sont pas contractuelles ! ;-p

    La méthode des "Loulous"

    La méthode des "Loulous"

     

    La méthode des "Loulous"

    • Les conseils aux familles

    Dans cette volonté d’allier le lire et l’écrire, la méthode donne dès le départ des conseils aux familles à propos de l’écriture. Se positionner, tenir son stylo, préparer ses exercices … voilà autant de point que l’on travaille en classe mais qui sont très peu appliqués dans les maisons, non pas par manque d’envie mais seulement par manque d’information des familles. Les « Loulous Larousse » donnent ainsi quelques pistes de mise en œuvre visant à donner aux enfants les meilleures habitudes possibles très tôt.

    La méthode des "Loulous"

    • Les pages spécifiques

    La pages bleues correspondant à l’apprentissage de la lecture-phonologie pure sont côtoient deux autres sortes de pages différentes :

    • les pages vertes qui échelonnent le fichier de la méthode sont des pages de révisions permettant à l’élève de se repérer dans ces apprentissages.
    • les pages violettes offrent une première approche des notions de grammaire de base éclairant également la lecture.

     

    Si vous pratiquez l'IEF (ou pas, d'ailleurs ! Comme moi :-p) et que vous souhaitez en savoir plus sur cette méthode, rendez-vous sur le blog de ses créatrices. Elles sauront vous en parler en détails bien mieux que moi ! ;-)


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires