• Mes collègues et moi-même sommes allées en Belgique ce mercredi 27 septembre pour assister à une conférence de Mme Françoise Roemers-Poumay, créatrice des Octofun.

    Afin de vous faire un compte-rendu clair, simple et efficace, j'ai réalisé un PDF (à partir de celui traitant de mon exploitation pédagogique personnelle en classe afin de gagner du temps ;-)) qui, je l'espère, saura vous intéresser, répondre à vos questions et, pourquoi pas, vous convaincre de vous lancer dans l'aventure des Octofun. ;-)

    Cliquez sur l'image pour y accéder :-D

    Conférence sur les Octofun


    3 commentaires
  • Comme je l’avais déjà promis il y a  un certain temps à plusieurs de mes abonnés Instagram (mais que je n’avais pas encore trouvé le temps de le faire), voici un rapide article pour vous présenter les deux sortes de tubes que mes élèves peuvent utiliser au centre de lecture.

    Les Toobaloos

    Ces téléphones, comme je vous l’avais expliqué dans l’article sur le portique des sons, ont été réalisés par mes petits de doigts de bricoleuse du dimanche.

    Les tubes de lecture

    Au départ, je les ai fabriqué car j’avais des élèves qui ne parvenaient pas à passer à la lecture mentale : il leur était indispensable de lire à haute voix pour comprendre leur lecture. Cela leur était certes utile mais dérangeait considérablement leurs camarades qui tentaient de se concentrer à côté d’eux.

    J'ai alors cherché sur le net et j'ai trouvé sur Pinterest l'idée des Toobaloos. Ces téléphones en PVC ont contenté tout le monde : les élèves y chuchotent le texte qu’ils lisent à une extrémité, le tube amplifie le son de leur voix ce qui permet à l’élève d’entendre sa propre voix à un volume convenable à l’autre extrémité sans pour autant déranger le reste de la classe. De quoi travailler la lecture pour soi en toute sérénité (et on en profite également pour développer son Funégo ;-))

    Puis, l’an passé, en abordant les sons proches et les sons complexes, j’ai constaté que certains élèves avaient du mal à repérer ces derniers à l’oral. Les Toobaloos leur ont alors été aussi très utiles !!

    Quand on entend sa voix pour la première fois sur une vidéo, nous avons tous une réaction semblable à :

    « Oh mais c’est quoi la voix que j’ai ? Vous m’entendez comme ça tout le temps vous ? Mais c’est horrible ! je suis désolée !! Vraiment !!!»

    (Oui oui, ça sent le vécu ! ;-))

    Et bien les Toobaloos ont eu le même effet sur mes élèves en difficulté ! Ils leur ont permis de s’entendre différemment ce qui leur a offert une autre approche de l’écoute des sons et permis de faciliter leur repérage.

    Bref, je ne regrette pas ma soirée « scie et tuyaux » de l'an passé ! :-D

    Les tubes hurleurs

    Ces tubes très colorés (qui ont fait mon plus grand bonheur) sont un outil de lecture que les élèves adorent autant que moi !!!

    Les tubes de lecture

     

    Je ne savais pas à quoi ils servaient au départ mais depuis j’ai appris que ces tubes sont en réalité des instruments de musique. En les faisant tourner dans l’air, ils produisent un son très intéressant pour composer. Bref … Comme la musique et moi, ça fait 2, je n’avais pas DU TOUT envisagé ces tubes sous cet angle. Mais j'avais quand même détecté en eux un certain potentiel ! ;-)

    Le premier que j’ai vu se trouvait dans un magasin de jouets en Allemagne. Quand je l'ai eu entre les main, je me suis dit :

    « Mais ça va me faire des Toobaloos géants !!!! »

    Et hop ! Direction mon centre de lecture pour le proposer à mes élèves qui ont directement adopté ce nouveau mode de lecture très ludique.

    Le principe est le même que pour les Toobaloos : un élève lit à une extrémité en chuchotant, le tube amplifie sa voix et son camarade peut écouter l’histoire à l’autre bout !

    Là encore, c’est un moyen simple mais efficace de réduire la pollution sonore environnante sans pour autant empêcher le développement de la lecture à l’autre et de son Multifun. Les tubes qui se voulaient "hurleurs" sont devenus pour mes élèves et moi-même des tubes "chuchoteurs". Comme quoi, un même objet peut proposer des exploitations pédagogiques totalement contraires ! ><

    Voilà concrètement ce que ça donne en image :

    Les tubes de lecture

    Pour les intéressés, ces tubes sont commercialisés principalement sur les sites de vente d’instruments de musique comme celui-ci. L’occasion m’a déjà été donnée cependant d’en voir en grande surface (notamment durant l’été avec les jeux extérieurs) mais vous pouvez en trouver également sur Amazon en suivant ce lien.


    2 commentaires
  • J'ai découvert il y a quelques jours le superbe projet que Sébastien et Fabrice ont eu la gentillesse de porter à ma connaissance : créer des

    livres numériques interactifs !

    Pit et PitPit et Pit  Pit et Pit

    Leur site internet Pit&Pit propose à ce jour deux livres :

    Le premier ouvrage "Les courses de la petite sorcière" est sorti en avril 2017"Le trésor de Tim le pirate", leur deuxième création, est sorti au mois de septembre de la même année. Mais les deux compères ne comptent pas s'arrêter là et d'autres ouvrages sont déjà en cours de réalisation dont un calendrier de l'avent !

    Pit et Pit


    L'accès à ces livres peut se faire via le site internet. Si ils sont totalement GRATUIT pour les professeurs des écoles (Merci à eux de penser à nous !), ils restent néanmoins accessibles à tous car ils coûtent moins d'1€. Il est donc tout à fait abordable de les télécharger sur une tablette ou u smartphone afin que les enfants puissent en profiter en famille.

    J'ai parcouru les deux histoires déjà proposées (en français ou en anglais) et elles sont idéales pour travailler la compréhension en lecture.

    Le principe est simple : il faut bien lire les textes de chaque page et répondre aux énigmes pour pouvoir passer à la page suivante et connaître la suite de l'histoire.

    Les réponses à ces énigmes se trouvent très souvent sur image ce qui permet également de mettre en évidence le lien texte-illustration.
    Ce qui devrait être très motivant pour les élèves dans ces livres numériques c'est la possibilité qu'a le lecteur de choisir les actions du personnage principal : choisir son moyen de locomotion, décider de sa destination de voyage ou de sa réaction ....

    Le tout est mignon, coloré réellement très simple d'utilisation pour les enfants. Bref, vous l'aurez compris, ces livres regroupent tout ce dont je raffole !! :-D


    Je pense utiliser ces livres numériques en lecture offerte collective à mes CP dans un premier temps pour leur montrer le fonctionnement et le principe. Ils pourront ensuite être mis à leur disposition au centre d'informatique.


    "Oui mais les CP ne savent pas lire !!"

    me direz-vous. C'est juste ! Mais Sébastien et Fabrice ont déjà pensé à TOUT !! Ainsi nos petits loulous débutants en lecture ne seront pas en reste car les ouvrages seront très bientôt proposés avec une version audio qui leur permettra dans un premier temps de pouvoir écouter l'histoire, la comprendre et la construire selon leur volonté.

    Je ne peux que vous conseiller d'aller jeter un œil sur ce site pour vous faire votre propre idée. Je suis certaine qu'il vous inspirera et que vous trouverez très vite une manière d'exploiter ces ouvrages en classe.


    Information bonus pour les enseignants de la région parisienne

    Pit&Pit se propose de venir directement et gratuitement dans vos classes pour expliquer leur travail, de l'idée de départ à la mise en ligne en passant par conception de leurs livres numériques et interactifs.
    N'hésitez pas à les contacter ! ;-)

    Mise à jour du 17/10/2017 :

    J'ai testé les livres numériques et interactifs de Pit & Pit en classe.

    Pit et Pit

    Et, comme je m'y attendais, mes loulous ont été ravis et emballés par ce projet !!!

    Voici quelques réactions en vrac :

    "C'était trop bien ! Surtout le puzzle à la fin, ça détend !"

    "Ce qui est vraiment chouette c'est les activités et les indices à chercher, ça fait réflechir beaucoup !"

    Ils étaient tous d'accord que le fait de choisir certains éléments de l'histoire "c'est trop cool !" : "comme ça on peut écrire une histoire qui nous plaît à nous, on n'est pas obligé de juste lire ou écouter."

    Le livre de la petite sorcière sera désormais disponible pour les élèves au centre d'informatique : ainsi ils pourront lire et/ou écouter l'histoire en audio (selon leur niveau) et devenir auteur en faisant leur propre choix. ;-)


    votre commentaire
  • Notre InstaCollègue _happyteacher_ met à votre disposition un document qu'elle a réalisé et qui détaille pas moins de 23 jeux utilisant les Rory's Story Cubes dans différents domaines !!

    Pour trouver ces petits dés, rendez-vous dans les magasins de jouets et de jeux de société ou suivez le lien de l'image ci-dessous. ;-)

    Les jeus de Story Cubes

    Je vous laisse découvrir le super travail de _happyteacher_ en cliquant sur l'image ;-)

    Les jeus de Story Cubes 

    Merci à elle pour ce super travail ! ;-)


    votre commentaire
  • Vous avez été nombreux à me demander comment je comptais gérer les passages aux centres d’autonomie des élèves. J’ai donc pris le temps de rédiger cet article qui, je l’espère, vous permettra d'obtenir toutes les réponses aux questions que vous vous posez ;-).

    Je tiens cependant à préciser dès maintenant que cette organisation est fortement inspirée de celle décrite par Debbie Diller dans ses ouvrages, notamment dans son livre « Aménager sa classe ».

    Tout d'abord, un petit point sur le vocabulaire que j’utilise …

    Centre d’autonomie : zone de l’espace-classe permettant aux élèves de réaliser des activités en totale autonomie grâce à un environnement préparé en amont par l’enseignante

    Routine : activité menée en autonomie par les élèves aux centres. Ces routines sont pour la plupart des activités permettant de réinvestir des compétences préalablement découvertes et travaillées avec l'enseignante.

    Mini-leçon : courte séance, souvent répétée et mimée par les élèves, qui permet de mettre en évidence les consignes de réalisation des routines et leur déroulement afin que les élèves soient préparés le mieux possible à réaliser les routines en totale autonomie. Ces mini-leçons se font généralement lors des temps des rituels quotidiens ou en fin de séance de découverte d’un nouveau matériel (qui sera ensuite mis à disposition aux centres).

    Un document pour l'enseignant : le planning des routines

    Chaque semaine, je remplis un tableau qui me sert de « cahier-journal » uniquement centré sur les centres d’autonomie.

    C’est une sorte de planning dans lequel je précise, pour chacun des centres :

    • le titre de la routine 
    • l’objectif de la routine
    • le matériel nécessaire
    • la mini-leçon

    Vous trouverez en suivant ce lien la trame que j’ai construite pour préparer mes centres.

    Ce document évolue encore régulièrement car, de semaine en semaine, je trouve de nouvelles idées pour l’améliorer.

    Ma classe dispose de 12 centres différents. Cependant, il est rare que les 12 soient disponibles en même temps. Certains centres sont permanents et reviennent chaque semaine (écriture, lecture, mathématiques …) mais d’autres sont occasionnels : parfois le centre d’anglais est disponible mais celui de motricité fine ne propose pas d’activité, la semaine suivante c’est l’inverse …

    Pourquoi ? Tout simplement parce que 12 centres en une semaine c’est 12 activités à réaliser en  4 jours (je retire le vendredi après-midi qui nous permet de faire le bilan de la semaine et des activités en classe entière). C’est juste impossible à réaliser car il n’y a pas assez de temps pour pouvoir mener à bien les 12 routines.

    Disons que je privilégie la qualité à la quantité tout en variant les produits ><

     Un document pour les élèves : le tableau de programmation

    Gestion et organisation des centres

    Si le planning des routines est un document qui m’est exclusivement réservé car purement professionnel, il me fallait créer un support permettant à disposition des élèves pour leur permettre de se repérer également dans les centres d’autonomie.

    Les CP, surtout en début d’année, arrive dans un nouvel établissement, découvre une nouvelle organisation ... Il est, je pense, nécessaire de cadrer le fonctionnement de la classe dès le départ (même si, bien sûr, l’objectif ultime est de leur offrir plus de libertés afin qu’ils deviennent acteurs de leurs apprentissages) pour plusieurs raisons :

    • les rassurer : la nouveauté fait peur … même aux adultes ! C’est normal. En ayant de points de repères stables, on comprend, on réalise, on prend confiance et on se sent finalement prêt à se gérer seul dans ce nouveau milieu que l’on a apprivoisé.
    • leur laisser découvrir toutes les possibilités progressivement : avec 12 centres dans la classe, les activités offertes sont nombreuses. Il faut prendre le temps de les connaître et de les comprendre.
    • leur apprendre à gérer le matériel : chaque centre dispose de ses propres activités et d’un matériel qui lui est propre. Ce matériel a parfois coûté cher ou est fragile. Il faut bien expliquer aux élèves comment s’en servir et leur laisser le temps de s’habituer à son utilisation.

    C’est pour ces raisons que j’ai décidé d’imposer à mes élèves (au moins durant la première période de l’année scolaire) les centres auxquels ils pourront se rendre par binôme dans la journée.

    J'ai opté pour un support  connu  à de mes CP car utilisé en maternelle : une murale à pochettes ! Je l'ai trouvé dans le catalogue du fournisseur de mon école mais ma très chère Djoum12, collègue instagrameuse, m'a révélé qu'on pouvait aussi en trouver ici.

    Les étiquettes-prénoms des élèves y sont déjà réparties par binômes.

    Ces étiquettes-prénoms me servent aussi d’appel le matin : en entrant en classe, chaque élève doit retourner son étiquette pour faire apparaitre sa photo. Les élèves qui ne retournent pas leur étiquette sont donc absents. La directrice de l’école n’a plus qu’à lire les prénoms visibles sur la porte pour connaître le nom des absents du jour. ;-)

    Gestion et organisation des centres

    Gestion et organisation des centres

    Chaque binôme d’élève est suivi de deux étiquettes lui indiquant l’ordre des centres auxquels il pourra se rendre durant la journée. Ces études reprennent le titre et les dessins présents sur les affichages des centres de ma classe. Merci à Bout de Gomme pour ces petits robots trouvé sur son blog qui sont devenu le fil rouge de  l'autonomie dans ma classe et un repère que mes élèves adorent !!

    Lorsque le binôme a terminé une de ses routines du jour, il doit retourner l’étiquette-centre concernée afin de me signaler qu’il a fini et que je peux corriger sa production en fin de journée.

    Gestion et organisation des centres

    Si le binôme termine ses centres du jour rapidement, il est autorisé à réaliser un centre supplémentaire de son choix. Le binôme doit m’indiquer cependant le centre réalisé en ajoutant l’étiquette associée sur le tableau de programmation.

    Gestion et organisation des centres

    Gestion et organisation des centres

    Les étiquettes supplémentaires sont disponibles en haut du tableau de programmation.

    Gestion et organisation des centres

    Le suivi et l'évaluation des routines aux centres

    Chaque jour je rempli mon tableau de suivi des centres qui comprend :

    • le nom de tous les centres dans les colonnes
    • le nom des élèves dans les lignes

    J’ai mis au point un système de codage qui me permet de le remplir rapidement. Je peux ainsi voir en un coup d'oeil qui a fait quoi dans la semaine. Il est aussi un moyen de répertorier les résultats des élèves aux diverses routines qui peuvent servir d’évaluations. Il me fait gagner du temps pour compléter les compétences sur Edumoov. ;-)

    Gestion et organisation des centres

    Mon codage n’est pas très compliqué :

    / = j’ai programmé le passage de l’élève dans ce centre

    \ = l’élève a terminé son centre

    Les deux signes associés forment alors une X que j’entoure dès que j’ai corrigé le travail, vérifié les manipulations …

    Lorsque la production réalisée au centre peut servir de support d’évaluation d’une compétence particulière, il me suffit de repasser la case avec le surligneur correspondant à la réussite de l’élève (vert, bleu, jaune, rose). Je rentre ensuite les résultats dans une évaluation sur Edumoov qui se chargera de tout transférer dans le LSU des élèves en temps voulu. ;-)

    Mes fiches de suivi des centres sont reliées ensemble et aimantées sur le tableau (dans le carré V.I.P.) afin d’être disponibles à tout moment pour le compléter rapidement et efficacement.

    Gestion et organisation des centres

    Voilà ! J'espère que cet article aura été suffisament clair pour tous et qu'il aura su répondre à vos interrogations. n'hésitez pas à me faire part de votre avis sur le sujet ou même si des questionnements persistent. On peut toujours essayer d'améliorer les choses et en plus il paraît que deux têtes valent mieux qu'une ... Alors toutes les nôtres ensemble je vous raconte pas le résultat génial que ça peut donner !! ;-)


    32 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires