• Développer les CPS à l'école

    Début juillet j’ai eu la chance de pouvoir participer avec mes collègues à la journée des blogueuses dans les locaux des Editions Retz. Nous y avons certes présenté notre ouvrage « Enseigner en classe flexible » mais nous avons surtout pu y rencontrer, découvrir ou re-découvrir d’autres auteurs dont Laure Reynaud qui vient de publier l’ouvrage « Développer les compétences psychosociales».

     Développer les CPC à l'école

    NB : Cet ouvrage s'adresse à un public de cycle 3 mais peut assez facilement s'adapter à des élèves de cycle 2.

     

    Laure Reynaud a été enseignante au primaire et au lycée pendant 17 ans. Elle s’est formée à la discipline positive et à la pleine conscience, puis a obtenu un diplôme en psychologie positive (IMAPP, Anglia Ruskin University). Elle anime des formations et des conférences et a coordonné la mise en place du premier programme d’éducation positive en France.

    Avec Ilona Boniwell, elle a fondé ScholaVie, une association spécialisée dans le développement des compétences socio-émotionnelles (CSE). Elle propose aux professionnels de l'éducation des accompagnements, des ressources et des outils pour mettre les résultats de la recherche au service de la réussite scolaire de tous.

    Développer les CPS à l'école

     

    Durant cette journée, Laure Reynaud a pu prendre la parole pour nous présenter son parcours mais aussi et surtout son ouvrage qui a fait énormément écho en moi.

    Mais d'abord, pour vous permettre d'y voir plus clair, allons à l'essentiel :

    Que sont que sont les compétences psychosociales ? (ci-après nommées CPS)

    Les CPS c'est la capacité d'une personne à répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne, c'est l'aptitude d'une personne à maintenir un état de bien-être mental en adaptant un comportement approprié et positif à l'occasion des relations entretenues avec les autres sa propre culture et son environnemen.

    Pour résumé "grossièrement", dans un contexte scolaire, les compétences psychosociales se sont toutes les choses qu'on demande à nos élèves de faire chaque jour mais sans jamais leur avoir appris à les faire.

    « Reste calme ! »

    « Ecoute un peu ton camarade ! »

    « Allez, vas-y ! Aie confiance en toi ! »

    Autant de petites phrases que nous avons certainement déjà tous prononcées à un ou l’autre de nos élèves peut-être même sans sont nous en rendre compte tellement cela coulait de source !

    L’écoute, l’empathie, les émotions, la confiance en soi, la force de caractère, la motivation … sont des CPS.

     

    Développer les CPC à l'école

    Comme vous pouvez le voir sur cette photo du sommaire, l’ouvrage se présente en 3 grandes parties :

    -         - Une introduction basée sur l'essentiel de la théorie, présentant les CPS et leurs bienfaits, expliquant comment les enseigner, etc …

    -        - Deux parties semblables, orientées sur la pratique de classe et l'enseignement des CPS cognitives et émotionnelles d'une part et relationnelles d'autre part. Chaque CPS est développée en situations et activités concrètes possibles et facilement réalisables au sein d'une classe pour permettre de réellement ENSEIGNER les CPS.

    Développer les CPC à l'école

     

    J’ai donc récemment dévoré cet ouvrage car, depuis déjà quelques années maintenant, j'essaye, à mon échelle et guidée par mon intuition, mon bon sens (ou tout autre terme du même acabit et signifiant simplement que je tâtonne sans vraiment mener de recherches poussées sur le sujet faute de temps), de mettre en place dans ma classe des temps de travail et d'apprentissage sur certaines des notions présentées dans ce livre (l'empathie, la gestion des émotions et leur verbalisation, l'écoute ...).

    J’ai également découvert au travers de la psychologie positive qui guide cet ouvrage, qu’il existe des compétences psychosociales que je ne « connaissais pas » ou, en tous cas, dont je ne soupçonnais pas l’importance ni la nécessité de les enseigner.

    Lors de l'échange avec Laure Reynaud, une question (très souvent posée sur ce genre de sujet ;-p) a été soulevée :

    « En quoi les CPS sont-elles des compétences qui doivent être enseignées à l'école ? Cela n'incombe-t-il pas à la famille de préparer ses enfants à mettre en œuvre ces compétences ? »

    Danièle Adad, co-auteure de « Bien dans sa tête bien, dans sa classe » a alors proposé une réponse que je rejoins totalement et qui est la suivante (en résumé, car je n'avais malheureusement pas mon dictaphone pour une trace exactes des superbes échanges et propos tenus tout au long de la journée :-() :

    L'enseignement de ces compétences doit se faire à l'école déjà parce qu'un enfant y passe en moyenne 12 000 au cours d'une scolarité normale mais aussi parce qu'elle est le seul point commun à tous les enfants et qu'elle a en charge la formation des citoyens de demain.

    En effet, chaque enfant a SA famille, SES parents, SA culture, … bref, SES différences. L’école est donc le seul endroit où les enfants peuvent évoluer ensemble, sans distinction ! Elle est le seul lieu où il est possible d’agir sur tous les élèves à la fois.

    Au tout début de l'ouvrage, Laure Reynaud a choisi de placer une citation. Une citation qui suffit, à elle seule, à expliquer pourquoi les CPS se doivent d’être enseigner à l’école. Une citation que chacun connait je pense et que j'affectionne personnellement car j'y pense chaque jour face à mes élèves :

     

     

    « L’éducation est l'arme la plus puissante qu'on puisse utiliser pour changer le monde. »

    Nelson Mandela

     

     

    Une classe c’est (environ) 25 enfants. En terme de parents ou de responsables légaux, on atteint facilement les 50. Au total, cela fait 75 individus tous différents. 75 individus qui méritent d'être considérés comme ce qu'ils sont : UNIQUES !

     Et, seul lien entre tous ses individus différents et uniques, MOI ! VOUS ! L’enseignant !

    Nous sommes le seul lien entre eux tous. Le seul individu capable de faire la différence en faisant pencher la balance d’un côté ou de l'autre. Chacun de nous peut donc faire en sorte que ses élèves disposent des CPS de base. Mais cela ne relève même plus de l'envie ou de la possibilité mais du devoir car c'est désormais une injonction de notre hiérarchie !

    Et oui ! Même si elles sont prises en considération par d'autres pays depuis bien longtemps, les CPS font à présent également partie prenante du socle commun en France.

    Cet ouvrage ne propose donc pas des pistes d’activités à réaliser « en plus » de tout le reste mais bien des supports qui permettront aux enseignants de réellement mettre en application les recommandations préconisées par le socle commun.

    Développer les CPS permet de devenir un citoyen responsable. Elles permettent donc à l’école de remplir sa mission première.

    J’ai d’abord pensé réaliser des notes de lecture de cet ouvrage mais j’ai finalement trouvé la tâche trop complexe tellement l’ouvrage se suffit à lui-même. Mais, comme je sais que l'été est propice à la lecture et à la découverte de nouvelles choses (en tous cas pour moi ;-p), j'ai malgré tout souhaité rédiger cet article pour le porter à votre connaissance car il mérite réellement qu'on s'y attarde.

    D'autant plus qu'il se lit très facilement et peut être une lecture extrêmement agréable, chez soi au fond de son lit ou même en vacances, les pieds dans le sable. ;-)

    Je ne peux que vous le conseiller car, au-delà de tout ce qui concerne le développement des CPS auprès des élèves, cet ouvrage nous oblige aussi à réfléchir à notre posture d’enseignant, notre manière d’enseigner afin de faire de nous des enseignants encore plus efficaces et capables de rendre nos élèves aptes à faire face à la vie qui les attend, Aujourd'hui et Demain.

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :