• La gestion des comportements est un de mes thèmes de prédilection cette année. Je suis encore en documentation sur le sujet car je souhaiterai vraiment tendre de plus en plus vers un fonctionnement basé sur l'auto-discipline. Je suis loin d'être une experte mais je pense que le "Grave Ou Urgent Dangereux", mis en place dans nos classes en CP, est peut-être un premier pas timide vers ce but.

    Mais qu'est-ce que la propriété "Grave Ou Urgent Dangereux" ?

    (Ci-apres raccourci par GOUD)

    Et bien la propriété "GOUD" c'est l'adaptation d'une idée de ma super collègue de CP !

    En plus de partage un couloir, un lavabo, du matériel, une porte de classe communicante et de bons délires, nous partageons également des idées, parfois (souvent !!) farfelues ou furtives !

    Et la propriété "GOUD" est les deux à la fois ! (Et ben ça promet tiens !!!")

    Les maîtresses de CP (et même des niveaux supérieurs je pense ! ;-)) qui liront la suite de cet article se diront très certainement :

    "Ah non mais c'est vrai ! C'est IN-SUP-POR-TA-BLE !!!"

    Qui n'a jamais été dérangé(e) par un ou une élève venant se lamenter d'un :

    "Maîîîîîîîîîtreeeeesse !! Il m'a pris mon crayon !!"

    ou

    "Maîîîîîîîîîtreeeeesse !! Elle m'a tirer sur la manche !!"

    mais aussi

    "Maîîîîîîîîîtreeeeesse !! Il m'a regardé de travers !!"

    ou encore

    "Maîîîîîîîîîtreeeeesse !! Elle m'a fait bouger !!"

     

    En CP, c'est TOUS LES JOURS comme ça ! Surtout en début d'année ! Les Experts, qu'ils soient de Miami, de Los Angeles ou d'ailleurs, ce qu'ils ont à gérer c'est RIEN à côté de nous, enseignants ! On est d'accord ?!

    Même si on les adore énormément nos petits loups, que nous nous mettons à leur place de "petits" de l'école, avouons-le : C'est quand même super agaçant !!! lol

    Surtout quand cela se passe durant le temps où le(la) maître(sse) est en travail dirigé avec un groupe d'élèves ou en évaluation individuelle.

    Dans ma classe, avant que les élèves comprennent qu'ils ne peuvent pas m'interrompre durant ce temps de travail spécifique, il se passe plusieurs jours et même plusieurs semaines. Je les ai repris à l'ordre durant toute la période 1 cette année.

    Puis, une fois, qu'ils avaient compris, je me suis dit "Ah ça va aller mieux !".

    Mais non ... -_-

    En effet, les élèves ne faisaient que "reporter" le dérangement : ils attendaient la récréation, le changement de groupe, ils posaient un post-it sur le S.O.S. Maîtresse ... pour me demander ensuite de  faire la morale à Machin parce qu'il avait tirer la langue ou reprendre le stylo de Trucmuche parce qu'il n'utilisait pas le bon.

    Bref, c'était difficile !!

    Ma collègue et moi n'en pouvions plus de nous épuiser à régler des problèmes qui n'en étaient pas vraiment.

    C'est alors qu'un jour, en sortant de la classe pour aller en récré, j'ai vu un élève de ma collègue courir vers elle (visiblement pour rapporter un fait loin d'être urgent). Elle lui a parlé avant qu'il n'ouvre la bouche et là ... Là !!!! Comme par miracle ! L'élève a écouté, hoché la tête ! Il a fait demi-tour pour aller discuter avec le camarade qui l'avait dérangé !

    J'ai couru vers ma collègue, abasourdie, pour lui demander sa recette ! Et sa réponse fut juste géniale comme toujours :

    "Ma recette ? Ben ... C'est comme toi ! J'en ai marre ! Alors je les fais réfléchir parce que je n'en peux plus de le faire à leur place, tout le temps !"

    Et elle avait raison !!! Tellement raison !! On s'épuisait à régler des pseudo-soucis alors que si on leur apprenait à réfléchir pour les régler eux-mêmes, ensemble, ils avanceraient tous bien plus vite et le climat de classe en serait amélioré ! Et les maîtresses seraient moins fatiguées et moins "sur les nerfs" ce qui n'est pas négligeable ! ;-)

    Du coup, l'après-midi même, j'ai changé le programme !

    Au menu : EMC et débat philosophique autour du thème

    "Qu'est-ce qui mérite que l'on interrompe la maîtresse ?"

     

    Et là ! Quelle ne fut pas ma surprise de les entendre répondre !

    Pourquoi ?

    Parce que c'était tout le contraire de ce qu'ils faisaient !!

    "Ah non, on n'interrompt pas la maîtresse parce qu'un copain nous a heurté ! AH NON !"

    "Et surtout pas si un copain nous tire la langue ! FRANCHEMENT ! Ce n'est pas grave !"

    C'est à la fin de cette séance que nous avons établi la propriété "GOUD" !

    Cette propriété dit que :

    "Lorsqu'il se passe quelque chose qui me déplaît, je dois respirer 3 fois pour retrouver mon calme puis me demander "Est-ce que c'est GOUD (Grave Ou Urgent ou Dangereux) ou pas ?"

    Si non, alors je peux gérer la situation seul(e) en discutant avec mes camarades

    Si oui, alors je vais en parler à la maîtresse (ou à un autre adulte disponible)."

    Alors attention ! Cela n'a pas réglé les interruptions intempestives du jour au lendemain !

    Il a fallu leur rappeler de penser au GOUD plusieurs fois. Pour cela j'avais mis au point un geste, très simple !

    Quand l'élève venait m'interrompre et que je savais déjà que ce n'était pas vraiment nécessaire de la faire (Oui parce que, après quelques temps avec nos loulous, notre odorat d'enseignant se met à flairer ce genre de choses à des kilomètres à la ronde ! Appelons cela 6ème sens, déformation professionnelle, peu importe, cela épate tout le monde ... sauf nos propres enfants qui désespèrent ! ;-p), je le regardais droit dans les yeux et, sans dire un mot, je lui montrais 3 doigts (pour info : index, majeur, annulaire) symbolisant les 3 lettres du GOUD.

    En général, ça finissait par une petite pause où l'élève réfléchissait, faisait un petit sourire gêné et me disait "Ah oui ... le GOUD ... euh ... non ben c'est bon maîtresse ! Je peux gérer !"

    Et ils gèrent ! Ils gèrent même bien je dois dire !

    Là encore, comme pour les centres ou la classe flexible, je me suis rendue compte que je sous-estimais les capacités de mes élèves jusque là. Mais promis je ne le ferai plus ... j'essayerai en tous cas ! ;-)

    Voilà donc ce qu'est la propriété GOUD ! Je ne sais pas trop si cela pourra vous aider, vous inspirer ou autre mais comme cela marche plutôt bien dans nos classes, j'ai pensé vous en dire quelques mots dans l'espoir qu'il puisse éviter à vos oreilles de trop saigner sous les "Maîtreeeessssseeeeuuhhhh !!!!" ;-p

     

    Petite note d'humour pour finir :

    Au début du débat sur le GOUD une élève m'avait posé la question suivante :

    "Maîtresse, les adultes, toi par exemple, tu vas voir qui quand quelqu'un t'embêtes ?"

    Calculatrice interdite. Vous avez 3 heures.

    ;-P

     


    8 commentaires
  • Mes dernières lectures ont mis en évidence la nécessité de faire verbaliser leurs émotions aux élèves.

    Savoir dire ce que l'on ressent n'est pas évident pour un adulte alors pour un enfant, cela relève bien souvent de l'impossible !

    C'est ce que révèle mes dernières lectures d'ouvrages de chez pirouettes éditions.

    La verbalisation des émotionsLa verbalisation des émotions

     

    Comment peut-on gérer les comportements des élèves si on ne les perçoit pas correctement et si eux-même ne les maîtrisent pas réellement ?

    Je suis donc partie à la recherche de documentations et d'activités en lien avec ce sujet pour tenter de trouver des solutions à cette question. J'ai farfouillé longtemps sur le net et Google regorge d'idées en lien avec les émotions !

    C'est cependant sur des blogs et des sites américains que j'ai trouvé des réflexions plus proches de ce que je cherchais au départ.

    Mais tout y était écrit en anglais et donc, non-utilisable en France pour mes loulous.

    J'ai donc décidé de "franciser" certains documents proposés gratuitement par nos collègues américains afin de pouvoir les utiliser dans ma classe.

    Voici les sites d'origine des documents et des images utilisés dans mes adaptations.

    Le bilan quotidien des émotions sur TOTSCHOOLING

    La verbalisation des émotions

    Les images du jeu des émotions achetées chez EDUCLIPS

    La verbalisation des émotions

     

     

    Voici ces mêmes documents, adaptés en français pour mes soins et pour ma classe.

    Tout d'abord, un support qui peut servir à la fois d'affichage ou de fiche individuelle permettant de faire part de son émotion du moment.

    NB : Le document propose une version "garçon" et une version "fille" ;-)

    La verbalisation des émotions

    Un petit jeu, plutôt à destination du cycle 1 (et de mon fils du coup;-)), où l'élève doit retrouver les animaux éprouvant la même émotion.

    Jusqu'ici mon fils avait beaucoup joué avec un puzzle d'encastrement qu'il avait et délaisse depuis peu (ben oui, Star Wars c'est teellllleeement plus fun ! ;-p).

    Ce jeu comptait 3 personnages pouvant avoir 6 émotions différentes (bonheur, peur, surprise,peine, fatigue, colère) chacun ainsi que 6 ensemble de vêtements (sport, hiver, été, soirée, pyjama ...). Je ne sais plus où nous l'avions acheté mais si je retrouve l'info, je la rajouterai, promis !

    Ce jouet, s'il n'est plus du goût de mes enfants, ne va pas finir à la poubelle ! Oh non ! Il va au contraire avoir une nouvelle vie dans ma classe pour de la production d'écrits sur les descriptions.

    "Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme" il paraît. Alors j'applique et je recycle ! ;-)

    La verbalisation des émotions

    Cette activité a pour but d'entraîner les plus petits à analyser les expressions faciales pour leur permettre ensuite de savoir mieux réagir face à l'émotion de l'autre.

    Cela développera ainsi leur empathie, élément essentiel dans l'enseignement explicite des comportements.

    NB : 4 cases sont disponibles pour chacune des émotions. Cependant il n'y a pas assez d'images pour tout remplir et certaines resteront vides ;-)

    La verbalisation des émotions

    J'espère que cela pourra vous être utile autant que j'espère que cela m'aidera à mieux distinguer et comprendre les émotions de mes propres élèves.

     


    votre commentaire
  • Comme vous le savez, je n'utilise plus aucune système de gestion du comportement.

    Pourquoi ?

    Parce qu'il n'existe pas DE comportement mais DES comportements.

    Je trouvais donc de plus en plus difficile de gérer autant d'élève différents avec une même "grille d'évaluation" alors qu'ils sont tous différents et nécessite donc des approches adaptées à chacun.

    Après tout, on différencie bien dans les apprentissages. Alors pourquoi ne pas gérer les comportements de la même façon ?

    Mais tu fais quoi alors ?

    Jusqu'à la semaine dernière encore je répondais à cette question par "RIEN !". La seule règle que j'avais imposé à mes élèves étant

    "Eviter de se mettre en danger, soi ou les autres".

    Puis j'ai découvert cet ouvrage :

    Enseignement Excplicite des Comportements

    En le lisant, je me suis finalement rendue compte que je ne faisais pas RIEN en matière de comportements.

    Ce que je fais concrètement en classe depuis septembre porte en réalité un nom : "L'enseignement explicite des comportements".

    Ce qui me parait être logique, naturel ou relevant du bon sens est très bien décrit dans cet ouvrage et m'a offert des explications concrètes sur ce que je faisais.

    J'ai donc, comme souvent, réalisé des notes de lecture numérique à propos de l'ouvrage (juste parce que j'essaye d'écrire dans les livres !!!!).

    Elles se veulent être générales et concises. L'ouvrage contient de nombreux schémas, exemples, illustrations ... très importantes pour bien comprendre les enjeux de cette pédagogie comportementale.

    On nous en fait parler souvent, très souvent. On nous interroge dessus au concours, en formation, en inspection ... Malheureusement, pour ma part, je n'ai jamais reçu une formation réellement centrée sur ce sujet et qui puisse donc me donner des alternatives aux permis, échelles et autres système de points de comportements.

    Je ne peux que vous conseiller de foncer acheter cet ouvrage !

    Que vous soyez PE confirmé, PES ou que même étudiant à l'ESPE, cet ouvrage pourra vous apportez à tous des connaissances utiles, des procédures concrètes d'analyses et d'actions face à des écarts de conduites mineurs ou majeurs ...

    Enseignement Excplicite des Comportements


    3 commentaires
  • Un petit article pour partager avec vous le système de gestion du comportement que j'avais mis en place dans ma classe l'an dernier.

    Comme pour la totalité des enseignants du pays (et du monde je pense ;-p), la gestion du comportement des élèves en classe est un sujet essentiel.

    Je suis actuellement en pleine réflexion et, comme je vous en avais parlé il y a quelques mois ici, j'ai décidé cette année de ne pas mettre en place de système de gestion du comportement.

    Malgré cette récente décision (ou folie, cela dépend du point de vue ;-p), jusqu'à l'année dernier, j'avais dans ma classe un système de gestion des comportements que j'avais intitulé

    les bulles du comportements.

    Ce système se base sur les personnages du dessin animé "Vice Versa"

    (Disney addict oblige !!).

    Chaque personnage est représenté sur une bulle de couleur qui lui est propre et qui peut accueillir les étiquettes prénoms des élèves. Les étiquettes peuvent monter ou descendre selon les actes des élèves. Tout le fonctionnement est expliqué et détaillé dans le livret de suivi destiné aux parents que vous trouverez ci-dessous.

    Les bulles du comportement

    Les bulles du comportement

    Les bulles du comportement

    Évidemment, ce système n'est pas obligatoirement utilisable en l'état : il peut (et doit même je pense) être adapté afin de correspondre le plus possible à vos propres attentes, votre propre profil de classe, etc ...

    N'hésitez donc pas à les modifier pour mieux vous les approprier et les faire vôtres ! ;-)

     

     

     

     


    3 commentaires
  • 7 semaines se sont passées depuis la rentrée. Mes nouveaux CP ont donc eu le temps de découvrir leur classe, son fonctionnement, son matériel, ... mais surtout les centres d'autonomie.

    Je voulais donc travailler avec eux sur la mise en place de "règles" à chacun des centres de notre classe. Mais attention, des règles positives ne comportant que des choses que l'on peut faire aux centres !

    Chercher des règles positives a pris beaucoup du temps : j'avais tenté de les leur faire écrire il y a quelques semaines déjà mais cela s'était vite avéré compliqué !

    Les élèves sont tellement "habitués" aux interdits, aux "ne ... pas", aux règles de vie négatives ... qu'ils n'ont pas été capables de me dire ce qu'ils avaient le droit de faire dans les centres alors même que la seule règle de ma classe est

    "Tout est permis excepté se mettre en danger soi et les autres"

    Rien d'autorisé ne leur venait à l'esprit.

    J'ai donc mis de côté l'établissement des règles des centres pour prendre le temps de les laisser travailler dans la classe en leur faisant remarquer de temps à autre une attitude, un comportement, une remarque ... qui n'était pas demandé mais qui était autorisée car acceptée par tous.

    Nous avons donc finalement réalisé les règles des centres la semaine dernière et voici le document construit par mes petits loulous !

    LES RÈGLES DES CENTRES - 2017 / 2018

    Vous y trouverez 3 éléments spécifiques à notre classe :

    1) Notre objectif de classe : "Le REP +"

    Évidemment, lorsqu'on dit ça, on pense directement à l'abréviation des réseaux d'éducation prioritaires. Mais si on la reprend en modifiant les mots qu'elle cache, on peut facilement en changer le sens.

    Ainsi, pour mes élèves et moi, REP+ signifie "Respect Entraide Partage pour + de progrès". C'est devenu notre objectif de classe pour maintenir une bonne ambiance et les meilleures conditions possibles pour réussir, tous ensemble.

    C'est bien sûr ce que chaque école, chaque classe, chaque enseignant, chaque élève et même chaque parent tente de faire au quotidien ! J'ai donc le plaisir de vous dire que, selon les critères de ma classe, nous sommes tous en REP+ ! (Alors, heureux ? :-D)

    Mise à jour du 08/02/2018

    Suite à ma lecture de l'ouvrage "L'enseignement explicite des comportements" (dont vous trouverez mes notes de lecture ici), j'ai décidé de faire apparaître plus clairement l'objectif REP+ dans la salle de classe afin de pouvoir y faire référence de manière plus efficace en montrant clairement aux élèves quelle partie de l'objectif ils ne respectent pas lors d'un écart de conduite mineur.

    J'ai donc imprimé "REP+" sur des feuilles A3 et je les ai, dans un premier temps, affichées au tableau. J'ai demandé à mes élèves de me rappeler ce que représentaient ces lettres.

    Après avoir rappelé que c'était l'objectif de vie de notre classe, je leur ai demandé de donner des mots-clé en lien avec chacune des lettres. Leurs propositions m'ont permis de voir qu'ils étaient totalement capables de faire l'état des comportements adéquats à adopter en classe.

    Voici les phrases dites pour lancer les phases de réflexion :

    Pour le "R" de respect : "A l'école, il faut savoir respecter ..."

    Pour le "E" d'entraide : "A l'école, il faut savoir s'entraider face à ..."

    Pour le "P" de partage : "A l'école, il fat savoir partager ..."

    Pour le "+" : "En respectant notre objectif, nous gagnerons en ..."

    Je vous laisse découvrir les mots proposés par les élèves et qui ont ensuite été inscrits sur l'affichage de notre objectif de vie de classe.

    Règles de centres 2017-2018

    Règles de centres 2017-2018 

    (NB : la police d'écriture utilisée sur l'affichage se trouve ici ;-)).

    2) Les règles de chacun des centres de notre classe

    Ces règles prennent la même forme que celles de l'an passé : des affiches indiquant "JE PEUX ..." suivi de 3 règles par centre.

    Pas d'illustrations, pas de couleurs, ... Elles sont les plus neutres possibles pour focaliser l'attention des élèves sur leur intérêt et non pas sur leur aspect. Elles seront affichés au format A5 afin de respecter ma volonté première : réduire la quantité et la taille des affichage pour ne conserver que ce qui est réellement utile. Elles évolueront bien sûr au cours de l'année avec l'arrivée de nouveau matériel, de nouvelles idées des élèves ...

    Selon la volonté de mes élèves, deux règles figurent à tous les centres :

    - la possibilité de travailler seul ou avec un camarade (et donc la nécessité de se mettre d'accord et de respecter le choix de chacun)

    - la nécessité de prendre soin du matériel et de la ranger (plusieurs élèves cette année sont très "maniaques" et tiennent à ce que la classe soit propre et rangée ! Je ne vais pas m'en plaindre évidemment ... surtout que c'est peut-être moi qui les ai contaminé ! O:-D)

    3) Ce qui peut agacer !

    Comme mes élèves de l'an dernier, mon "cru CP 2017-2018" a opté pour une petite affiche précisant les comportements qui peuvent agacer afin que chacun soit au clair avec le fait que nous sommes plusieurs à vivre dans cette classe et qu'il y a des comportements qui peuvent mettre à mal la bonne ambiance qui règne parmi nous. Les comportements "négatifs" proposés par mes élèves sont bizarrement les mêmes que ceux de l'an dernier.

    Les nouveaux élèves n'ont pas eu accès aux anciennes règles de classe et n'ont donc pas pu s'en inspirer. Cette similitude m'interroge beaucoup mais je n'ai pas encore trouvé de réponse pour l'expliquer. Promis, si elle me vient un jour, je vous la partagerai ;-)

    J'espère que ces règles, tout droit venues des réflexions de mes petits loups, saurons vous aider à y voir plus clair dans la gestion des centres d'autonomie et, pourquoi pas, inspirer vos élèves à construire les leurs. ;-)

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique