• Aux centres, les élèves peuvent faire ce qu'ils veulent, quand ils veulent mais pas n'importe comment.

    L'an passé, comme le conseille Debbie Diller dans ses ouvrages, les élèves ont réalisé des listes de ce qui est possible de faire dans chacun des centres.

    Ces listes de "règles" ont évoluées au fur et à mesure de l'année en fonction des nouvelles activités qui étaient mises à disposition.

    En triant mon disque dur (car je crois que mon ordinateur va bientôt me quitter :-( ...) j'ai trouvé le document de départ, construit lors de travaux de groupe en EMC et soumis à débat en classe entière pour le faire accepter par tous.

    Chaque groupe avait travaillé à la recherche des 3 droits pour un centre en particulier : des règles positives, des activités autorisées ... Ils devaient se focaliser sur des "règles" importantes qui permettraient le bon déroulement des temps d'autonomie.

    Les élèves ont cependant eu (et cela m'avait fortement surprise !) beaucoup de mal à trouver des règles sans négation et sans interdits ! Ils sont rapidement partis dans le travers du "je ne dois pas ... je ne peux pas ...". Cela a demandé un certain travail de formulation.

    Pour les satisfaire, nous avons tout de même réalisé une affiche générale de "ce qui peut agacer" ;-)

    NB : Toutes les idées notées viennent des élèves ! Je ne suis volontairement pas intervenue dans leurs réflexions et propositions de possibilités d'activités et de règles, le but étant de les rendre au maximum responsables, maîtres de leurs apprentissages et de les impliquer autant que possible dans le fonctionnement de la classe.

    Je me suis dit que cela pourrait sans doute intéresser certains d'entre vous : ce document pourra vous fournir des idées ou même une trame de départ à afficher dans vos centres, au moins le temps que tout se mette en place dans vos classes respectives si vous souhaitez vous lancer dans l'aventure des centres d'autonomie ;-)

    Vous trouverez le travail collectif de ma classe ici !

    A bientôt !

     


    votre commentaire
  • Le permis d'autonomie

    Cette année je fais un grand changement dans ma classe ! ... ENCORE un en fait !

    Je ne compte instaurer aucun système de gestion du comportement !

    "Mais elle est folle !!" me direz-vous !

    Peut-être ... sans doute même. Seul l'avenir nous dira si mon intuition est juste ou non. Affaire à suivre ...

    Cependant, à l'image du VISA élaboré par elau pour le comportement (et qui sera très prochainement remis à jour), j'ai réalisé un PERMIS qui portera uniquement sur la gestion de l'autonomie de mes élèves.

    En effet, comme je travaille depuis quelques temps en demi-classe avec des centres d'autonomie, ce sujet est très important à mes yeux et mérite donc que j'y porte une attention toute particulière.

    Ce permis se focalise principalement sur le travail réalisé en classe, qu'il soit fait en collectif ou aux centres. Il liste des objectifs visant à développer l'autonomie des élèves.

    "Mais certains de tes points évoquent le comportement des élèves !"

    Il m'a été difficile de le faire sans item de comportement à vrai dire.
    Peut-on dire d'un élève qui termine ses activités, rend des travaux soignés sans avoir demandé d'aide puis dérange ses camarades en parlant car il ne parvient pas à occuper le temps qui lui reste, qu'il est autonome ?
    Personnellement, j'en doute.
    Voilà pourquoi j'ai tenu a faire apparaître certains points évoquant le comportement dans ce permis.

    Le permis se découpe en 6 "qualités" divisées chacune en 3 items à valider. Les élèves, en validant les items du permis, peuvent obtenir des droits de confiance. Qu'est-ce qu'un droit de confiance ? Ce sont les privilèges de mes anciens systèmes de gestion de classe. Le terme "privilège" me dérange (sans doute ma formation d'historienne en Révolution française qui me poursuit inconsciemment !). Les élèves en usaient et en abusaient, s'en vantaient auprès des autres et croyaient que cela leur donnait une supériorité. Par le terme "droit" je laisse entendre que je peux le retirer s'il ne respecte pas ou plus les items et par "confiance" je veux faire comprendre que ce n'est pas un cadeau que je fait à l'élève : il a fourni des efforts, a travaillé, a validé et ses progrès en travail et/ou comportement font que je peux lui faire plus confiance dans certaines circonstances. Ce ne sont peut-être que des mots certes mais je pense qu'ils feront écho en eux, en classe Ces droits de confiance plaisent aux élèves en général (j'en ai testé une bonne partie cette année) et offrent, sans que les enfants s'en rendent vraiment compte, des possibilités de devenir plus autonome.

    J'ai essayé de le faire le plus ressemblant possible à un permis de conduire tant dans l'apparence que dans le fonctionnement. Mes petits C.P. me parlent souvent de quand ils seront grands alors je voulais leur montrer qu'ils l'étaient déjà beaucoup à mes yeux.

    Il sera collé à la fin du cahier de liaison des élèves pour que les parents puissent y avoir accès quand ils le souhaitent.

    Pour personnaliser votre permis, rendez-vous sur le site permis-gratuit.fr


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique