• Grave Ou Urgent, Dangereux ?

    La gestion des comportements est un de mes thèmes de prédilection cette année. Je suis encore en documentation sur le sujet car je souhaiterai vraiment tendre de plus en plus vers un fonctionnement basé sur l'auto-discipline. Je suis loin d'être une experte mais je pense que le "Grave Ou Urgent Dangereux", mis en place dans nos classes en CP, est peut-être un premier pas timide vers ce but.

    Mais qu'est-ce que la propriété "Grave Ou Urgent Dangereux" ?

    (Ci-apres raccourci par GOUD)

    Et bien la propriété "GOUD" c'est l'adaptation d'une idée de ma super collègue de CP !

    En plus de partage un couloir, un lavabo, du matériel, une porte de classe communicante et de bons délires, nous partageons également des idées, parfois (souvent !!) farfelues ou furtives !

    Et la propriété "GOUD" est les deux à la fois ! (Et ben ça promet tiens !!!")

    Les maîtresses de CP (et même des niveaux supérieurs je pense ! ;-)) qui liront la suite de cet article se diront très certainement :

    "Ah non mais c'est vrai ! C'est IN-SUP-POR-TA-BLE !!!"

    Qui n'a jamais été dérangé(e) par un ou une élève venant se lamenter d'un :

    "Maîîîîîîîîîtreeeeesse !! Il m'a pris mon crayon !!"

    ou

    "Maîîîîîîîîîtreeeeesse !! Elle m'a tirer sur la manche !!"

    mais aussi

    "Maîîîîîîîîîtreeeeesse !! Il m'a regardé de travers !!"

    ou encore

    "Maîîîîîîîîîtreeeeesse !! Elle m'a fait bouger !!"

     

    En CP, c'est TOUS LES JOURS comme ça ! Surtout en début d'année ! Les Experts, qu'ils soient de Miami, de Los Angeles ou d'ailleurs, ce qu'ils ont à gérer c'est RIEN à côté de nous, enseignants ! On est d'accord ?!

    Même si on les adore énormément nos petits loups, que nous nous mettons à leur place de "petits" de l'école, avouons-le : C'est quand même super agaçant !!! lol

    Surtout quand cela se passe durant le temps où le(la) maître(sse) est en travail dirigé avec un groupe d'élèves ou en évaluation individuelle.

    Dans ma classe, avant que les élèves comprennent qu'ils ne peuvent pas m'interrompre durant ce temps de travail spécifique, il se passe plusieurs jours et même plusieurs semaines. Je les ai repris à l'ordre durant toute la période 1 cette année.

    Puis, une fois, qu'ils avaient compris, je me suis dit "Ah ça va aller mieux !".

    Mais non ... -_-

    En effet, les élèves ne faisaient que "reporter" le dérangement : ils attendaient la récréation, le changement de groupe, ils posaient un post-it sur le S.O.S. Maîtresse ... pour me demander ensuite de  faire la morale à Machin parce qu'il avait tirer la langue ou reprendre le stylo de Trucmuche parce qu'il n'utilisait pas le bon.

    Bref, c'était difficile !!

    Ma collègue et moi n'en pouvions plus de nous épuiser à régler des problèmes qui n'en étaient pas vraiment.

    C'est alors qu'un jour, en sortant de la classe pour aller en récré, j'ai vu un élève de ma collègue courir vers elle (visiblement pour rapporter un fait loin d'être urgent). Elle lui a parlé avant qu'il n'ouvre la bouche et là ... Là !!!! Comme par miracle ! L'élève a écouté, hoché la tête ! Il a fait demi-tour pour aller discuter avec le camarade qui l'avait dérangé !

    J'ai couru vers ma collègue, abasourdie, pour lui demander sa recette ! Et sa réponse fut juste géniale comme toujours :

    "Ma recette ? Ben ... C'est comme toi ! J'en ai marre ! Alors je les fais réfléchir parce que je n'en peux plus de le faire à leur place, tout le temps !"

    Et elle avait raison !!! Tellement raison !! On s'épuisait à régler des pseudo-soucis alors que si on leur apprenait à réfléchir pour les régler eux-mêmes, ensemble, ils avanceraient tous bien plus vite et le climat de classe en serait amélioré ! Et les maîtresses seraient moins fatiguées et moins "sur les nerfs" ce qui n'est pas négligeable ! ;-)

    Du coup, l'après-midi même, j'ai changé le programme !

    Au menu : EMC et débat philosophique autour du thème

    "Qu'est-ce qui mérite que l'on interrompe la maîtresse ?"

     

    Et là ! Quelle ne fut pas ma surprise de les entendre répondre !

    Pourquoi ?

    Parce que c'était tout le contraire de ce qu'ils faisaient !!

    "Ah non, on n'interrompt pas la maîtresse parce qu'un copain nous a heurté ! AH NON !"

    "Et surtout pas si un copain nous tire la langue ! FRANCHEMENT ! Ce n'est pas grave !"

    C'est à la fin de cette séance que nous avons établi la propriété "GOUD" !

    Cette propriété dit que :

    "Lorsqu'il se passe quelque chose qui me déplaît, je dois respirer 3 fois pour retrouver mon calme puis me demander "Est-ce que c'est GOUD (Grave Ou Urgent ou Dangereux) ou pas ?"

    Si non, alors je peux gérer la situation seul(e) en discutant avec mes camarades

    Si oui, alors je vais en parler à la maîtresse (ou à un autre adulte disponible)."

    Alors attention ! Cela n'a pas réglé les interruptions intempestives du jour au lendemain !

    Il a fallu leur rappeler de penser au GOUD plusieurs fois. Pour cela j'avais mis au point un geste, très simple !

    Quand l'élève venait m'interrompre et que je savais déjà que ce n'était pas vraiment nécessaire de la faire (Oui parce que, après quelques temps avec nos loulous, notre odorat d'enseignant se met à flairer ce genre de choses à des kilomètres à la ronde ! Appelons cela 6ème sens, déformation professionnelle, peu importe, cela épate tout le monde ... sauf nos propres enfants qui désespèrent ! ;-p), je le regardais droit dans les yeux et, sans dire un mot, je lui montrais 3 doigts (pour info : index, majeur, annulaire) symbolisant les 3 lettres du GOUD.

    En général, ça finissait par une petite pause où l'élève réfléchissait, faisait un petit sourire gêné et me disait "Ah oui ... le GOUD ... euh ... non ben c'est bon maîtresse ! Je peux gérer !"

    Et ils gèrent ! Ils gèrent même bien je dois dire !

    Là encore, comme pour les centres ou la classe flexible, je me suis rendue compte que je sous-estimais les capacités de mes élèves jusque là. Mais promis je ne le ferai plus ... j'essayerai en tous cas ! ;-)

    Voilà donc ce qu'est la propriété GOUD ! Je ne sais pas trop si cela pourra vous aider, vous inspirer ou autre mais comme cela marche plutôt bien dans nos classes, j'ai pensé vous en dire quelques mots dans l'espoir qu'il puisse éviter à vos oreilles de trop saigner sous les "Maîtreeeessssseeeeuuhhhh !!!!" ;-p

     

    Petite note d'humour pour finir :

    Au début du débat sur le GOUD une élève m'avait posé la question suivante :

    "Maîtresse, les adultes, toi par exemple, tu vas voir qui quand quelqu'un t'embêtes ?"

    Calculatrice interdite. Vous avez 3 heures.

    ;-P

     


  • Commentaires

    1
    Cecilez
    Mercredi 25 Avril à 22:53

    Très bonne idée. Les situations sont vécues.yes

    Bon, j'aurais choisi un autre acronyme parce que celui-là est un peu sulfureux... Cherche dans wiki pour voir (J'avoue, je suis vieille et c'est un nom qui m'a marquée plus jeune).

      • Jeudi 26 Avril à 09:50

        Ah ben je vais regarder. On n'a pas cherché plus loin que les initiales des 3 mots dits aux élèves je dois bien l'avouer. Lol

    2
    Isa
    Vendredi 27 Avril à 13:05

    Comme je suis d'accord !!! Surtout avec les loulous de cette année ... Je remplacerai le Grave par Sérieux pour avoir l'acronyme SUD car le GUD me semble très délicat no !

      • Vendredi 27 Avril à 14:29

        Bonne idée ! Je m'en souviendrai pour l'an prochain ;-)

      • Cecilez
        Samedi 28 Avril à 16:19

        C'est vrai... désolée, je n'avais pas proposé de solution. Celle-ci est bonne !yes

    3
    Gipsy
    Vendredi 27 Avril à 17:51
    Très bonne idée...sauf pour pour l'acronyme, faudrait vraiment en trouver un autre
      • Vendredi 27 Avril à 17:59

        On le prononcé "good" en classe pour qiq ca se prononce plus facilement et pour qu'il n'y ai pas de soucis. Je vais le faire figurer autrement dans l'article

    4
    La voisine
    Dimanche 13 Mai à 18:10

    kissoopskiss cœur sur toi ;p

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :