• Le tableau de programmation : un outil aux multiples possibilités d'exploitation

    Je souhaitais, pour la période 5, travailler plus souvent en groupe de niveaux et de besoins afin de pouvoir individualiser et personnaliser encore plus les parcours. Mais un problème s'est très vite posé : communiquer rapidement à mes élèves les groupes de travail dont la constitution variera en fonction des disciplines. J'ai ainsi décidé de repenser la tableau de programmation de la classe afin 'en faire un outil efficace tant pour les élèves que pour moi.

    La tableau de programmation : 1 seul outil, des possibilités multiples

    Le tableau de programmation, qu'est-ce que c'est ?

    C'est un affichage qui me permet d'établir les binômes et de fixer les activités qu'ils doivent réaliser, en début d'année en tous cas. C'est également un tableau pratique et rapide pour faire l'appel en début de journée, proche du système connu des élèves en maternelle. Je vous en parle plus précisément dans cet article.

    Une fois que les élèves sont familiarisés et habitués à l'utilisation d'un plan de travail, le tableau de programmation tombe un peu dans les oubliettes, ne servant alors plus qu'à l'appel du matin et à l'affichage de la constitution des demi-classes et des binômes.

    La tableau de programmation : 1 seul outil, des possibilités multiples

    Pourquoi revoir l'organisation de la classe ?

    Si j'ai décidé de repensé l'organisation du tableau de programmation c'est parce qu'en période 5 je souhaite revoir totalement mon fonctionnement et mes groupes de travail.

    En effet jusqu'à présent je fonctionnais surtout avec des demi-classes hétérogènes et ce pour plusieurs raisons :

    - la première : parce qu'il n'y avait pas nécessité de travailler en groupes homogènes en début d'année

    - la deuxième : quand le travail en groupes homogènes a commencé à devenir une alternative pertinente, les groupes s'en seraient trouvés très inégaux en nombre d'élèves ce qui était difficile à gérer entre les interventions RASED, PDMQDC et autres.

    - la troisième : faire des groupes homogènes aurait entraîné la constitution d'un groupe de travail regroupant tous les élèves ayant des trop lourdes difficultés en terme de gestion du comportement ce qui aurait occasionné conflits, climat de classe difficile, etc ...

    Bref, cette organisation n'était pas envisageable en début d'année. Il me fallait d'abord travailler le vivre ensemble, la gestion des émotions, l'empathie ... pour établir des fondations solides qui permettraient de mettre en œuvre un fonctionnement de classe en groupes homogènes viable.

    Chaque chose en son temps comme on dit. ;-)

     

    Pourquoi revoir l'organisation du tableau de programmation ?

    Mais voilà ! Comme très souvent au CP, l'étude des sons complexes a créé un "décalage" dans l'avancée des élèves.

    Certains ont pris l'avion direction Kourou pour lire comme des fusées tandis que d'autres se rendent à peine à l'aéroport pour acheter leur billet.

    Pour ne pas freiner les uns ni démoraliser les autres et permettre ainsi à chacun d'évoluer à son rythme, le travail en groupe de niveau homogène est devenu alors tout à fait intéressant et envisageable.

    En effet, même si tout n'est pas toujours rose dans la classe, le climat général s'est nettement amélioré depuis le début de l'année : les élèves les plus éruptifs maîtrisent de plus en plus et de mieux en mieux leurs émotions en mettant à profit les outils disponibles dans la classe.

    Les fondations dont je parlais tout à l'heure semblent donc bien plus solides qu'en septembre pour lancer un fonctionnement de ce type.

    Un problème persistait cependant ...

    En effet, le travail en groupes homogènes allait être pertinent en lecture et en maths principalement mais dans les autres disciplines, le travail en demi-classes avec des groupes hétérogènes n'aurait pas eu d'intérêt car il faisait déjà ses preuves.

    Comment indiquer aux élèves à la fois leur demi-classe, leur binôme ET leur groupe de niveau pour la lecture et les maths ? (groupes qui seraient différents d'ailleurs pour les deux disciplines dans la majorité des cas)

    J'ai alors tourné les yeux vers le tableau de programmation car c'était lui qui allait devoir m'aider à résoudre ce problème.

    Pourquoi lui ? Tout simplement parce que :

    - il est déjà en place ce qui m'évitera d'ajouter un affichage qui prendra de la place (et de l'attention à mes élèves ...)

    - les élèves le connaissent bien et savent le lire ce qui m'évitera d'avoir à perdre du temps en longues explications et explicitations

    Bref, il était l'outil parfait pour atteindre mon but sans perdre de temps.

     

    Comment faire concrètement ?

    L'idée de départ était de modifier entièrement le tableau afin d'en faire un affichage à double entrée avec les demi-classe en haut et les groupes de niveaux indiqués sur la droite. Mais par ce moyen, il ne m'était plus possible d'afficher des binômes de travail pour les temps d'autonomie.

    De plus, je voulais absolument conserver l'allure générale du tableau car c'est un élément auquel mes élèves étaient habitués et qu'ils maîtrisaient tous. Je devais donc trouver un moyen d'ajouter des éléments par-dessus le tableau déjà existant afin de simplement dire à mes élèves :

    "Il y a juste quelques petites choses en plus"

    ce qui, pour les plus angoissés, se résument à entendre

    "Bon, ça veut dire que je maîtrise déjà une grosse partie de ce nouveau tableau, je dois juste me concentrer sur les petites nouveautés."

    C'est alors que j'ai pensé à ajouter des couleurs dans chaque demi-classe pour les couper en sous-groupes.

    La tableau de programmation : 1 seul outil, des possibilités multiples

    Je pouvais ainsi constituer 4 groupes homogènes sans toucher au tableau actuel, juste en revoyant la composition des binômes (mais mes élèves y sont habitués car les binômes ont changé plusieurs fois depuis le début de l'année ;-)).

    Cela ne fut pas simple de mettre tout cela en forme bien sûr. C'était même un véritable casse-tête chinois d'établir non seulement des binômes mais aussi des groupes de couleurs prenant en compte pour chaque élève :

    - son niveau, ses facilités et ses difficultés en maths

    - son niveau, ses facilités et ses difficultés en français

    - son niveau d'autonomie pour la gestion de plan de travail

    - son comportement

    et j'en passe ...

    Mais j'ai finalement trouvé un bon compromis qui me permet de répondre à mon envie de départ.

     

    Je vous explique tout cela en photos, en couleurs et en détails dans le petit diaporama ci-dessous.

    La tableau de programmation : 1 seul outil, des possibilités multiples


  • Commentaires

    1
    Mercredi 10 Avril à 00:26

    Super diaporama!! J'y vois de plus en plus clair ! Merci beaucoup :)

    2
    badaboom
    Vendredi 12 Avril à 12:51

    Merci pour tous ces partages... et bravo pour ton travail ! :-) Bonne continuation.

    3
    Julie S
    Mardi 16 Avril à 10:07

    Merci pour ces explications . J'ai une petite question pour être sûre d'avoir bien compris: si tu appelles les groupes jaune et orange au centre guidé avec toi, tous les autres restent dans les centres d'autonomie mais perdent leur binôme habituel ? Ils se mettent donc chacun avec un autre camarade? Celui qui est sur la même ligne qu'eux dans la bonne partie (A ou B)  ?

      • Mardi 16 Avril à 21:17

        Oui c'est vrai que je n'ai pas pensé à le.préciser mais c'est exactement ça. Je l'ajouterai par la suite. Merci du rappel ;-)

    4
    So
    Mercredi 29 Mai à 07:47
    Vos outils sont épatants !
    Je suis admirative de votre travail !
      • Mercredi 29 Mai à 11:48

        Merci beaucoup. Si cela peut servir ou inspirer j'en suis ravie !

    5
    Lau Re
    Dimanche 2 Juin à 10:21
    Bonjour et surtout bravo ! En parcourant votre site je me suis dit mais voilà l outil qui me manquait pour l organisation. Je travaille déjà dans ma classe de CP dans un semblant de classe flexible mais je suis bien loin encore de votre travail.
    Petite question très pratico pratique : où avez vous trouvé votre organisateur ? Personnellement je n en trouve pas.
    Encore merci pour pour votre partage d expériences
      • Dimanche 2 Juin à 21:07

        Bonsoir,

        Il vient du catalogue des papeteries Pichon (pages maternelle il me semble) ;-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :