• J’ai découvert cet été, par curiosité, une nouvelle méthode de lecture à destination première des familles menant l'instruction à la maison mais qui m'a beaucoup inspiré pour construire ma propre progression de lecture-phonologie ;-).

    Hélène Heffner et Giulia Levallois, toutes les deux professeurs des écoles et investies dans la volonté d'apprendre à lire aux enfants, se sont lancées un défi de taille : mettre au point pour les familles pratiquant l'instruction à la maison une méthode 100% syllabique, financièrement accessible et avec une approche réfléchie et complète pour apprendre à lire dès l’âge de 5 ans.

    Elles ont ainsi sorti au mois d’août dernier une méthode de lecture aux éditions Larousse. J'ai pu la lire et l'étudier en détail, et si j'ai parfois un peu de mal avec les outils de ce type que tout parent peut se procurer dans le commerce afin d'anticiper les apprentissages (j'ai d'ailleurs personnellement toujours peur en tant que maman-maitresse de tomber dans ce travers avec mes enfants mais heureusement, mon mari veille au grain ;-p), je dois avouer que j'ai été agréablement surprise par ce fichier qui permettra aux petits élèves travaillant depuis leur domicile d'entrer avec envie et cohérence dans la lecture.

    La méthode des "Loulous"

    Ce que j'ai apprécié dans cette méthode et qui m'a inspiré, c'est ...

    • Les petites mascottes

    Dans ce fichier, les enfants sont amenés à découvrir les graphèmes et les phonèmes grâce aux aventures de 5 petits animaux de la forêt, les « Loulous », que voici …

    La méthode des "Loulous"

    Ils sont vraiment trop mignons n'est-ce pas ? Comment résister ?!

    Les enfants sont donc amenés à observer leurs scènes de vie pour partir à la chasse aux mots et aux sons. L’univers créé dans cette méthode est vraiment fait pour les enfants et devrait être un réel moteur pour eux.

    • L’épaisseur du fichier 

    La méthode des « Loulous Larousse » se compose d’un fichier d’une épaisseur assez impressionnante pour mon œil d'enseignante et j'ai d'ailleurs eu très peur en le voyant ! Il contient ainsi 216 pages (soit 4 pages par son) !

    Cette quantité permet d’aérer considérablement le contenu mais également de proposer des exercices variés séparant clairement l’apprentissage de la conscience phonologique et celle du lire-écrire.

    "C’est beaucoup trop épais pour des petits élèves" me direz-vous !

    Et bien pour un usage scolaire en classe, oui ! C’est certain que cela serait trop gros à manipuler et aussi trop lourd à porter dans les cartables !

    Mais il faut replacer cet outil dans son contexte d'utilisation : l'IEF. Ce format s’avère de ce fait à la fois économique et pratique car le fichier fait du « Tout-en-un » ! (et qui plus est, conforme aux dernières recommandations du ministère ce qui est un avantage non négligeable !).

    • Les fichiers audios téléchargeables

    La méthode des « Loulous Larousse » respecte l’approche pertinente du « j’entends, je vois, je lis, j’écris » et permet à l’enfant découvrir explicitement les correspondances entre graphème et phonème. Pour permettra aux familles (mais aussi aux enseignants qui le souhaitent) d’avoir une base de supports audios pertinents, la méthode s’accompagne de fichiers audios téléchargeables sur le site internet de la méthode.

    Pour accéder aux fichiers audio de la méthode rendez-vous ici ...

    • La progression choisie

    Comme dans beaucoup de méthode, celle-ci propose de travailler en premier les voyelles avant de se lancer dans l’étude des consonnes et faciliter ainsi la combinatoire. "Rien de bien nouveau sous le soleil !" penseront certains !

    Et bien si ! Là où j’ai eu plaisir à découvrir cette méthode en détails c’est parce qu’elle étudie certains sons complexes plus tôt que ce qui est fait ailleurs. Ainsi le ou, le an, le on et le oi, ne sont pas relayés en fin de méthode. Ces sons complexes sont très fréquents dans notre langue sont ainsi vus bien avant certaines consonnes bien moins utilisées ou compliquées à décoder (ex : le S qui peut faire [s] ou [z], le G que peut faire [g] ou [j] ...). Cette façon de procéder rejoint ainsi mes propres réflexions et la progression (indicative) que j’ai mise au point pour guider mes séances de lecture avec mes CP.

    La méthode des "Loulous"

    Recommandation de maitresse :

    Je pense qu'il est malgré tout nécessaire et même indispensable d’amener l’enfant vers la lecture d’autres œuvres littéraires extérieures au fichier afin d’amener l’enfant vers des horizons de lecture plus riches et vers une compréhension de texte affinée qui n'est pas traité dans ce fichier.

    • La structure générale des pages

    J’ai feuilleté de nombreuses méthodes ces derniers temps afin de chercher suffisamment d’inspiration pour réfléchir à la mise au point de ma progression et de mon passage au « sans méthode ». Une des choses qui m’a souvent frappée (sans trop me faire mal rassurez-vous ;-p), tant dans les méthodes destinées aux écoles que dans celles destinées à l'IEF, c’est la confusion que l’on peut trouver parfois sur les pages.

    Il y a tellement de choses sur les pages pour permettre aux enfants de comprendre et de se repérer dans l’apprentissage de la lecture que cela en devient de l’encombrement pur et simple. Comme je le disais plus haut, le fait que cet ouvrage offre un format de 4 pages par son permet d’aérer l’espace-page et d’éviter ainsi à l’enfant de se perdre dans une multitude d’informations à la fois. Les polices et les coloris pastels choisis permettent ainsi à l’enfant d’entrer dans la lecture avec douceur, motivation et confiance tout en ayant face à lui un document visuellement pertinent pour apprendre à lire.

    Voici un extrait de page pour vous donner une idée de la présentation.

    NB : Les couleurs ne sont pas contractuelles ! ;-p

    La méthode des "Loulous"

    La méthode des "Loulous"

     

    La méthode des "Loulous"

    • Les conseils aux familles

    Dans cette volonté d’allier le lire et l’écrire, la méthode donne dès le départ des conseils aux familles à propos de l’écriture. Se positionner, tenir son stylo, préparer ses exercices … voilà autant de point que l’on travaille en classe mais qui sont très peu appliqués dans les maisons, non pas par manque d’envie mais seulement par manque d’information des familles. Les « Loulous Larousse » donnent ainsi quelques pistes de mise en œuvre visant à donner aux enfants les meilleures habitudes possibles très tôt.

    La méthode des "Loulous"

    • Les pages spécifiques

    La pages bleues correspondant à l’apprentissage de la lecture-phonologie pure sont côtoient deux autres sortes de pages différentes :

    • les pages vertes qui échelonnent le fichier de la méthode sont des pages de révisions permettant à l’élève de se repérer dans ces apprentissages.
    • les pages violettes offrent une première approche des notions de grammaire de base éclairant également la lecture.

     

    Si vous pratiquez l'IEF (ou pas, d'ailleurs ! Comme moi :-p) et que vous souhaitez en savoir plus sur cette méthode, rendez-vous sur le blog de ses créatrices. Elles sauront vous en parler en détails bien mieux que moi ! ;-)


    votre commentaire
  • Suite à mon choix de me lancer dans le "sans méthode" en lecture, j'ai décidé de revoir entièrement ma façon de procéder en lecture, notamment en terme de construction des fiches-sons.

    Jusqu'à cette année, j'ai utilisé la méthode Bulle en lecture, comme tous les autres collègues de CP de mon école. Pour accompagner cette méthode, je reprenais les fiches-sons d'Elau (je vous en parlais ici) qui était vraiment bien construites, en lien avec la progression de Bulle et, surtout, elles me faisaient gagner un temps fou !

    Après de longues réflexions, j'ai finalement choisi de me séparer de cette méthode l'an prochain et de ne pas en prendre une autre pour plusieurs raisons :

    - tout d'abord financières : il devenait de plus en plus compliqué de faire rentrer dans mon budget de classe les fichiers de lecture, de maths, d'écriture ... Cela ne permettait pas d'investir dans du matériel de manipulation ou des jeux.

    - ensuite pédagogiques : je souhaite orienter l'apprentissage de la lecture vers une pratique plus proche de celle de la pédagogie Freinet qui me plait depuis très longtemps mais que je n'osais pas mettre en place. A présent que je suis à titre définitif, que je connais bien ce niveau de classe si particulier qu'est le CP et que je m'épanouis dans une pratique de classe qui me convient (enfin !), je me suis dit que c'était le bon moment d'oser !

    Donc, à la rentrée, ce sera "saut dans le vide" pour moi en lecture.

    Mais je garde quand même mon parachute "Bulle" au fond de mon armoire au cas où le sol se rapprocherait vraiment trop vite ! ;-p

    C'est pourquoi j'ai pris le temps de réfléchir à certains points de ma pratique. Comme le veut la pédagogie Freinet, je souhaite avant toute chose que tout ce qui concerne la lecture et l'écriture soit fait au maximum par les enfants, ou tout du moins avec eux !

    De la découverte à la production d'écrits en passant par les fiches de lecture du soir, je souhaite vraiment que tout ces documents naissent de leur petite tête, de leurs envies, de leurs propositions, de leurs inspirations ...

    J'ai donc élaboré une trame de fiche de lecture-phonologie pour que mes élèves et moi puissions les construire au fur et à mesure de l'année et de nos découvertes.

    Il y en aura une pour chaque graphème. (comme le recommande le livre orange. ;-))

    Je parle bien de trame et non pas de fiches "clé-en-main" pour tous les sons de l'année (il y en a déjà bien assez sur le net et certainement bien plus jolies aussi) car je ne sais pas aujourd'hui ce qui viendra à l'esprit de mes loulous demain.

    Je compte compléter ces fiches durant les séances de lecture du matin : en la projetant sur le mur de la classe, il sera facile de la remplir, en direct, avec les élèves, en fonction de leurs propositions. Ils pourront même (peut-être pas en début d'année bien sûr !) saisir eux-mêmes les mots et les phrases sur l'ordinateur.

    De même, grâce à la caméra Hue (merci la technologie !), il nous sera très rapide de prendre un élève en photo pour illustrer le geste Borel-Maisonny ou de photographier un objet de la classe pour servir d'image de référence les pour insérer l'ensemble dans la fiche de lecture.

    J'ai pris également deux autres grandes décisions concernant ces fiches :

    - retirer les Alphas des fiches : si tout mes élèves les découvriront en même temps dès les premiers jours de classe, je souhaite cette année réserver l'utilisation des Alphas aux élèves les plus en difficulté. Ces derniers pourront malgré tout les ajouter dans leur cahier en les collant selon leurs besoins.

    - faire des fiches les plus claires et les plus aérées possibles. Si j'aime particulièrement mettre des couleurs partout parce qu'elles m'aident à apprendre et à retenir, cela n'est sans doute pas le cas de tous mes élèves. Ils pourront ajouter les couleurs de leur choix par la suite, au surligneur ou au crayon de couleur, s'ils en ressentent le besoin.

    Voilà donc la trame annotée avec quelques précisions qui pourront peut-être vous aider à comprendre cette démarche.

    Pour accéder à la version modifiable de ce document et créer vos propres fiches de lecture, cliquez sur l'image ! ;-)

     

     

    Fiches de lecture-phonologie 


    14 commentaires
  • Nous y voilà !

    Après des jours, des semaines et même des mois de cachotteries, je suis enfin en droit et en mesure de vous révéler le #projetsecret ...

    Je suis donc heureuse de vous annoncer la naissance de SyllabSon !

    L'application SyllabSon

    SyllabSon, qu’est-ce que c’est ?

    SyllabSon c’est une application de phonologie permettant à la fois le décodage et l’encodage des sons et, plus largement, des syllabes et des mots.

    Créeé durant notre temps libre commun, Syllabson est l’aboutissement d’un travail de longue haleine avec Fabrice et Sébastien de Pit&Pit, (alias PitchiUp et Pitus), deux entrepreneurs œuvrant respectivement dans le monde du digital interactif et celui du dessin.

    Après s’être rencontrés et avoir sympathisés grâce à Instagram et à leurs livres numériques et interactifs qui plaisent tant à mes loulous, Pit&Pit se sont montrés à l’écoute de mes idées (souvent loufoques) et se sont proposés de donner vie à l'une d'elle, celle qui me tenait le plus à cœur : le Synthéti’sons.

     

    Le Synthéti quoi ?

    Mais oui ! Le synthéti’sons ! rappelez-vous je vous en parlais juste ici.

    Cet instrument qui devait aider mes élèves les plus en difficultés avec le décodage à créer une « musique de lecture » mais que je n'arrivais pas à modifier suffisamment pour qu'il puisse correspondre à mon idée de départ.

    Donc les garçons et moi nous sommes mis à réfléchir très intensément, à travailler très dur (et souvent jusque très tard !) pour mettre au point une application qui, non seulement permettrait de donner vie à cet outil de phonologie, mais qui pourrait également offrir à ses utilisateurs plusieurs jeux permettant de travailler l’encodage, le décodage, l’écoute et l’orthographe !

    Cette application c'est SyllabSon !

     

    SyllabSon, c’est pour qui ?

    SyllabSon c’est pour tout le monde !

    Même si l’application a été au départ créée dans l’idée de servir à mes élèves de CP et donc novices dans le décodage de mots, l’application contient plusieurs jeux balayant plusieurs compétences des programmes afin de pouvoir être utilisée

    de la maternelle au cycle 3 mais aussi au-delà.

    En effet, l’application peut également être un nouvel outil d’entrée dans la langue française et ses sons pour les non-francophones, qu’ils soient enfants ou adultes.

    SyllabSon contient une base de données de plus de 350 mots (qui pourra être encore étoffée dans l’avenir et accessible par mise à jour de l'application). Ces mots sont organisés en 5 niveaux de difficulté afin de permettre une évolution sur les 5 périodes de l’année scolaire. ;-)

    SyllabSon c’est également 5 jeux pour travailler différentes compétences dans plusieurs disciplines.

    L'application SyllabSon

    Voici donc une petite présentation rapide de chacun des jeux de Syllabson ...

    • Jeu 1 : Mode libre (pour tous les cycles)

    Dans ce jeu, deux claviers sont proposés :

    - un clavier alphabétique pour composer un mot et entendre le nom des lettres qui le composent

    L'application SyllabSon

    - un clavier phonétique pour composer des mots et les écouter librement. Ce jeu pourra donc permettre par exemple de saisir un mot vu dans un livre et que l’on n’arrive pas à décoder seul. En le saisissant sur les touches phonétiques, l’application le lira son par son ce qui permettra à l’élève d’entendre le mot qui lui pose souci.

    L'application SyllabSon

    • Jeu 2 : Jouer l’alphabet (principalement pour le cycle 1)

    Cette option permet de lancer l’écoute de l’alphabet pour entendre la comptine et la réciter, seul et à son rythme, afin de sa familiariser avec les lettres de la langue française.

     

    • Jeu 3 : Trouve l’alphabet (à destination des cycles 1 et 2)

    Le joueur doit reformer l’alphabet dans l’ordre à l’aide du clavier proposé. L'application prononce le nom des lettres de l'alphabet au fur et à mesure de sa saisie.

     

    • Jeu 4 : Trouve les lettres d’un mot (à destination des cycles 2 et 3)

    Ce jeu, plus centré sur l’orthographe des mots, demande au joueur de saisir un mot entendu en respectant les règles d’orthographe.

     

    • Jeu 5 : Trouve les sons d’un mot (principalement pour le cycle 2)

    Ce dernier jeu a été le premier pensé et porte uniquement sur l'écoute et la phonologie. Le joueur doit y réaliser l’encodage d’un mot entendu : un mot lui est proposé à l’oral et il doit le saisir à l’aide du clavier phonétique (et donc, normalement, sans avoir vu le mot mais une petite aide a été glissée pour les élèves plus visue). Contrairement au jeu 4, l’orthographe importe peu ici. Le mot doit surtout être phonétiquement correct.

     

    SyllabSon est une application disponible sur PC et tablette.

    Pit&Pit et moi avons décidé d’un commun accord que cette application serait en accès gratuit depuis leur site internet pour tous les enseignants désireux de l’utiliser dans leur classe.

    Pour cela, il vous suffit de vous rendre ici afin de contacter Pit&Pit et leur laisser votre adresse mail académique. Vous pourrez alors disposer d'un espace utilisateur.

    Cela vous permettra d’accéder non seulement à l’application SyllabSon mais également aux 2 premiers livres numériques : "Les courses de la petite sorcière" et "Les aventures de Tim le pirate".

    Pour vous permettre de la découvrir en douceur, j'ai réalisé un petit mode d'emploi de l'application.

    L'application SyllabSon

    Nous espérons que cette application, mélange des compétences de Pit&Pit, de ma voix (Je rappelle que nous avons fait cela sur notre temps libre et donc avec les moyens du bords ... Bref, il n'y avait que moi ... Je connais malheureusement bien ma voix et suis de tout cœur avec vous dans cette dure épreuve d'écoute ! #courageatous ;-p) et de nos idées communes, saura convenir au plus grand nombre d'entre vous mais saura surtout aider un nombre encore plus grand d’élèves.

    L'application SyllabSon

     

    Nous avons fait notre maximum pour que SyllabSon soit à la hauteur. C'est pour cette raison aussi que SyllabSon est une application : elle n’est donc pas figée.

    Son but premier est qu’elle soit la plus utile et pratique possible pour tous.

    Nous avons déjà plusieurs idées pour l’améliorer et y travaillons déjà. Cependant, si vous avez des conseils ou des idées pour l’améliorer, n’hésitez surtout pas à nous faire remonter vos commentaires afin que nous puissions réfléchir à nouveau, ensemble, (encore et toujours !) pour la mettre à jour et la perfectionner.

    "Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin !"

     


    6 commentaires
  • Au lendemain de la journée des Droits des femmes, voici un petit tapuscrit d'album qui permet d'aborder ce sujet parfois si délicat, même avec les plus jeunes.

    La révolte des cocottes

    L'an dernier, pour aborder le thème de l'égalité avec mes CP, ma super collègue d'ULIS m'avait gentiment prêté "La révolte des cocottes". Cet album met en scène des poules qui, épuisées par le travail quotidien dans la basse-cour, se rebellent et décident de réclamer un partage des tâches ménagères avec les coqs.

    Ce livre, plein d'humour, avait beaucoup plus à mes petits loulous et avait été un support très riche pour des ateliers et débats philosophiques.

    Ayant fait du tri dans mon ordinateur, je suis retombée sur les tapuscrits que j'avais réalisé pour ma classe.

    Voici donc :

    - un tapuscrit en version ordinaire de l'album ici

    - un tapuscrit en version guidée pour les EBEP ici

    Etant certaine que cet album pourra plaire à beaucoup d'entre vous, je vous laisse le lien pour vous le procurer juste  ! ;-)


    votre commentaire
  • Dans ma réflexion et ma volonté de tendre à un enseignement de le lecture plus proche de la MNLE de Célestin Freinet (Méthode Naturelle de Lecture-Ecriture), je mène actuellement des recherches pour me documenter et me détacher doucement mais surement d'une méthode de lecture dans le but de respecter au mieux le rythme d'acquisition de chacun des élèves.

    Cette année, comme l’année précédente, j’utilise la méthode de lecture Bulle des éditions Bordas.

    Code alphabétique CP

    Cette méthode se constitue pour chaque élève :

    • d’un manuel (réutilisé d’année en année)
    • de deux fichiers à acheter chaque année pour chaque élève.

    Code alphabétique CPCode alphabétique CP

     

    L’investissement dans les fichiers est assez considérable pour un budget de classe et d'école. J’ai donc commencé quelques recherches pour tenter de trouver une solution pour diminuer les frais pour ma classe sans pour autant tourner le dos à toutes mes motivations et envies de maîtresse de CP.

    Ayant pour le moment trop peur de me me lancer tête la première dans la MNLE (je suis cours de documentation sur le sujet et vous en dirai plus dès que je serai tombée en accord avec moi-même ;-)), je souhaiterai, dans en premier temps, m’éloigner de la méthode de lecture utilisée dans mon école « en douceur ». Pour cela je suis à la recherche d’un nouveau support (moins onéreux que les fichiers actuels) à utiliser avec le manuel de Bulle afin de pouvoir conserver durant un temps un support que je maîtrise et d’avoir ainsi une « ligne de conduite » approximative. Le but n’étant pas de foncer tête baissée droit dans un mur mais d’y aller progressivement, comme je fais avec mes élèves, petit pas par petit pas afin de poser des bases solides. (Il n’y a pas que pour les élèves qu’il faut penser à adapter, étayer et différencier. Moi aussi j’en ai besoin de temps en temps. ;-)).

    Aussi, j’ai récemment découvert le fichier « Code alphabétique », petit nouveau des éditions Bordas (comme la méthode Bulle !! Ce n’est pas juste trop génial ?!).

    Code alphabétique CP

    Ce fichier (qui a déjà l’avantage non-négligeable de pouvoir réduire par deux le budget « fichiers de lecture" de mes CP ), se veut être un outil centré sur l’étude du code. Il n’impose pas de progression établie et offre ainsi à l’enseignant une entière liberté pédagogique qui me permettrait de l’associer au manuel Bulle.

     

    La démarche proposée, proche de celle de la méthode Bulle sur le fond, se fait en 4 temps et de manière explicite (tout ce que j’aime quoi ! ;-)).

    • La phonologie :

    L’entrée dans l’étude du son se fait de manière ritualisée par le jeu pour stimuler l’attention et, donc, entretenir la motivation. Une fois le son étudié trouvé, les élèves sont amenés à le localiser et à jouer avec le son.

    • La correspondance grapho-phonologique :

    Une présentation des différentes graphies d’un même son est proposée et la discrimination visuelle des différentes graphies possibles du son.

    • La combinatoire :

    La manipulation des syllabes se fait par différents moyens et diverses activités, très proches de celles proposées dans le fichier de Bulle et proposant une évolution partant des phonèmes et allant aux mots en passant par les syllabes et les pseudo-mots.

    • Le décodage et l’encodage :

    Ce point, comme dans la méthode Bulle, travaille la lecture de mots, de phrases et de petits textes tout en y associant des activités de copie et d’encodage.

    Voici un aperçu des pages correspondants à un son

    (Désolée pour la mauvaise qualité des images mais mon scanner connait quelques faiblesses et j'ai été contrainte de mettre des photos :-().

    Code alphabétique CPCode alphabétique CP

     

    Les points positifs

    • Il suit une organisation basée sur le principe « J’entends, je vois, j’assemble, je lis, j’écris » qui me convient personnellement très bien car elle permet d’entrer en douceur dans la lecture pour les élèves les plus en difficulté.
    • Il s’appuie sur une entrée phonémique très proche des compétences acquises à la maternelle. Il met donc les élèves en confiance dans cette nouvelle école, cette nouvelle classe et ce nouveau rythme qu’ils ont souvent du mal à appréhender. Et en plus avec une nouvelle maîtresse aux crocs d’acier et aux yeux sanguinaires, c’est mieux d’avoir un fichier rassurant non ? ;-)).
    • Il propose également en synthèse une entrée par le graphème ! Cela tombe parfaitement en adéquation avec ma lecture du moment qui met en évidence la nécessité de varier les entrées pour permettre à chaque élève d’apprendre en s’appuyant sur sa mémoire dominante (visuelle, auditive ou kinesthésique).
    • Pas de progression imposée ! Le fichier conseille un nouveau son tous les 2 ou 3 jours (comme de nombreuses méthodes de lecture). En ce qui me concerne, je fais un son par semaine durant la première période et après j’avise selon le niveau des élèves. Ce fichier me permettrait donc de conserver cette liberté qui me plaît et qui s’adapte à chaque classe et à chaque élève.
    • Il prend en compte la fréquence des graphèmes et des phonèmes tout en faisant apparaître tôt certains sons complexes pour sensibiliser les élèves au fait que parfois un son peut correspondre à plusieurs lettres (ex : ch, ou, on …). Ce point est traité plutôt tardivement dans la méthode Bulle et je suis régulièrement obligée de devancer la méthode pour en pas brider les enfants dans leur envie d’apprendre.
    • La différenciation ! Le fichier Code Alphabétique propose pour chaque section de travail plusieurs activités différentes permettant à l’élève de choisir le niveau dans lequel il se sent à l’aise et lui offrira la possibilité de s’impliquer dans les apprentissages. (Ce qui permettra également, selon moi, de rassurer les plus en difficulté, de faire grandir leur confiance en eux et de favoriser leur réussite.).
    • Les mots-outils proposés sont plus nombreux que dans ma méthode actuelle ce qui permettra de développer un peu plus leur étude et leur utilisation, notamment lors des activités de production d’écrits.
    • Les mots-référents sont différents de ceux utilisés dans la méthode Bulle mais sont des mots du quotidien, fréquemment utilisés et plus proches des élèves.
    • Il me permettrait de pouvoir facilement travailler en lecture en conservant le manuel Bulle. Ce fichier n’est certes pas celui de la méthode mais les activités en sont très proches et uniquement centrées sur la lecture pure. En prenant du recul, je me rends compte que je n’utilise pas les activités d’étude de la langue ni de productions d’écrits des fichiers de la méthode Bulle car j’utilise d’autres méthodes en parallèle qui me conviennent personnellement mieux et qui me permettent de mettre en place des projets plus diversifiés avec ma classe. Ma classe dépense donc beaucoup d’argent dans des fichiers qui ne servent pas totalement. Ce ne serait plus le cas en utilisant Code alphabétique car les activités sont purement centrées sur la lecture, ce qui me permettra de poursuivre avec mes autres méthodes sans remords ni regrets.
    • il propose des ressources projetables intéressantes pour animer les séances. Un guide pédagogique intégré à un fichier numérique facilite la réalisation des séances à l’enseignant. Une banque d’exercices interactifs est également proposée ainsi que des versions imprimables d’exercices différenciés. Cela permet d’avoir un travail collectif numérique ce qui m’évitera d’avoir à recréer une base de données de zéro comme j’avais pu le faire avec Bulle (mais qui, soyons d’accord, ne m’empêchera certainement pas d’avoir envie d’en faire quand même. Je me connais un peu à force ! ;-p).
    • des pages spécifiques : « J’entre au CP » pour le tout début d’année, des pages « Je révise » pour revoir l’ensemble des sons vus précédemment (tous les 6 phonèmes) et des pages « Je récapitule » pour consolider et approfondir l’étude du code.

     

    Exemple d’une page « J’entre au CP »

    Code alphabétique CP

    Exemple d’une page « Je révise »

    Code alphabétique CP

    Exemple d’une page « Je récapitule »

    Code alphabétique CP

    Les inconvénients 

    (à première vue et donc sans avoir pu prendre en compte l’utilisation concrète du fichier en classe)

    • Dans le cas où (ce qui est très rare je pense) l’on n’utilise pas de méthode d’écriture spécifique et que l’on sert uniquement de ce fichier pour les activités d’apprentissage du geste graphique, étant donné qu’il offre une totale liberté pédagogique et n’impose pas de progression, les lignages de copie proposés sont tous très large, ce qui ne permet pas de faire évoluer la copie sur des lignages ordinaires
    • Comme cela est précisé dès le début du fichier, cet outil est entièrement dédié à l’apprentissage du code alphabétique. Les activités de compréhension de lecture sont donc très peu nombreuses ce qui nécessite de pratiquer cette partie des apprentissages à partir d’autres supports, en parallèle. C’est déjà le cas pour ma part mais si jamais vous souhaitez vous séparer d’une méthode qui propose une réelle progression en compréhension de texte, il vous faudra prendre ce point en considération.
    • Le fichier est plus gros et donc plus lourd que ceux de Bulle. L'intérêt des deux cahiers d'activités était de pouvoir alléger le sac des élèves en n'ayant qu'un "demi-fichier" à transporter.

    En bref …

    Code Alphabétique n’est pas une méthode de lecture mais bien un fichier ! Il peut je pense facilement s’intégrer en classe seul ou en parallèle d’une méthode de lecture. Sa volonté d’être le plus explicite possible est réelle. Il offre un cadre rassurant aux élèves sans pour autant enfermer l’enseignant dans une progression pré-établie comme c’est le cas dans de nombreuses méthodes. L’enseignant devrait pouvoir facilement adapter ce fichier au rythme d’acquisition de chacun de ses élèves tout en travaillant la compréhension.

    Il me semble être un bon moyen pour se détacher progressivement d’une méthode de lecture pour offrir aux élèves plus de place à la liberté d’acquisition des apprentissages.

    Reste à discuter de cette possibilité en équipe afin de convenir d’un fonctionnement qui convienne à tous, tant sur le plan pédagogique que financier.

    Je vous en reparle très vite … ;-)


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique