• Les cartes d'encodage

    Cette année, pour gagner du temps dans l'avenir, j'ai confectionné des cartes d'encodage qui me serviront dans de nombreux domaines.

    Qu'est-ce qu'une carte d'encodage ?

    C'est le nom que mes élèves et moi donnions aux cartes que je fabriquais au fil de l'apprentissage de la lecture pour leur faire des séances d'encodage (dictée muette entre autre).

    Ce n'est en fait rien de plus qu'une feuille de papier avec au recto une illustration et au verso le terme associé.

    Je les faisais au fur et à mesure à partir des mots proposés par les élèves en classe lors de la phase de découverte du graphème-phonème. Très souvent, je les créais "vite fait bien fait" entre midi et deux, pour pouvoir les proposer aux élèves dès l'après-midi.

    Mais le temps que je passais à faire ça, je ne le passais pas à faire autre chose ...

    Et on en a des choses à faire entre midi et deux !

    Donc, pour gagner un peu de temps l'an prochain, j'ai mis en page 332 cartes d'encodage qui me serviront pour plusieurs activités :

    - Le rituel de la dictée muette : Le matin à l'accueil, j'afficherais des cartes d'encodage au tableau (en rapport avec la lettre étudiée à ce moment-là). Les élèves pourront s'installer en classe avec leur ardoise et écrire le(s) mot(s) proposés au tableau. Une mise en commun sera réalisée une fois que tout le monde aura pu poser ses affaires au crochet, vider son sac tranquillement, saluer l'enseignante ... Cette activité me permet de disposer d'un temps suffisant pour accueillir chacun individuellement mais aussi de mettre les élèves au travail en douceur, évitant ainsi de les laisser "sans rien faire" dans la classe pendant que j'accueille les autres (on sait trop combien le "vide" et source de problèmes et de conflits !). Au fil de l'année et de l'évolution des élèves, la tâche peut se complexifier : de l'écriture d'un mot, on peut en proposer plusieurs puis tenter d'écrire une phrase qui en contient 2 ou 3. Les élèves ont adoré cet exercice l'an passé.

    - Activité d'entraînement aux centres : Une fois étudiées, les cartes peuvent être mises à disposition aux centres d'autonomie afin que les élèves puissent s'entraîner à écrire des mots en autonomie et à leur rythme. Les cartes proposent deux polices d'écriture différentes au dos afin de pouvoir servir dès le début d'année quand nous faisons un parallèle avec la méthode es Alphas pour les EBEP : une minuscule d'imprimerie et une cursive (J'aurais aimé utiliser la police Dumont où Belle allure mais aucune ne se met en page correctement sur PPT :-( J'ai donc opté pour Cursive Standard par défaut.)

    - Langage oral / Vocabulaire : Les sujets et thèmes traités sur ces cartes sont très variés. Les cartes peuvent ainsi être des supports ou des éléments déclencheurs de séances en langage oral ou de vocabulaire avec tous les élèves et, plus particulièrement, avec les élèves allophones.

    - Grammaire : Les cartes mélangent des noms et des verbes essentiellement. Ainsi, elles peuvent être des supports pour aider à la construction de phrases, pour accorder des groupes nominaux/verbaux ...

    Bref, vous l'aurez compris, ces cartes me seront d'une grande utilité au cours de l'année.

    Je vous mets les liens vers les deux dossiers de cartes ci-dessous. ;-)

    Les cartes ont été faites sur un format A5 afin de pouvoir être bien visibles quand elles sont placées au tableau.

    Si vous souhaitez en utiliser la totalité, il vous faudra imprimer le document en recto-verso (et disposer de 166 feuilles du coup :-/)

    Mais une fois plastifiées, ce seront des outils solides et durables. ;-)

     

    Les cartes d'encodage

    NB : La qualité de certaines images s'est visiblement détériorée en passant au format PDF. J'étudierais cela quand j'en aurais retrouvé le courage car j'avoue que là, après plusieurs jours dessus, je n'ai plus du tout envie de m'y remettre.  ><

     

    Cartes d'encodage 1

    Cartes d'encodage 2

     

    Évidemment, les élèves de l'an prochain auront sans doute de nouveaux mots à proposer. Dans ce cas, je n'aurais qu'à ajouter les quelques cartes d'encodage qu'ils me proposeront à mon stock de base (qui est je pense déjà suffisamment garni pour faire face à un maximum d'éventualités ;-p).

    L'important reste bien sûr d'être au plus proche des élèves et de leurs idées pour leur permettre de s'approprier au mieux la lecture.


  • Commentaires

    1
    Lundi 12 Août à 14:04
    JUILLARD Sandrine

    C'et une super idée, merci pour le partage.
    Il est possible d'utiliser la police Dumont avec Publisher, c'est ce que je fais quand je crée mes ateliers :).

     

      • Lundi 12 Août à 14:48

        Merci de l'info. Je ne connais que trop peu publisher malheureusement :-(

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Cathie64
    Mardi 13 Août à 20:30

    merci beaucoup pour le partage.

    3
    Minagribouille
    Vendredi 23 Août à 16:58

    Waouh! Quel travail!

    Merci pour ce partage!

    4
    christelle a
    Mardi 10 Septembre à 04:12

    Merci pour ce superbe travail !!!

    Je partage avec vous une découverte avec la police d'écriture cursive standard.

    En utilisant la touche " ²", on ajoute une petite amorce, hyper pratique pour le j et le p.

    En utilisant la touche "$", on obtient un s sans liaison, très utile pour les s en fin de mot.

     

     

     

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :