• Les éditions HACHETTE éducation m’ont proposé de découvrir et tester en avant-première deux jeux de cartes en lien avec les nouveaux programmes d’EMC qui sortiront à la fin du mois : Action Planète ! et Chouette Tambouille. Je n’ai pas pu les tester en classe avec les élèves mais mes enfants et moi avons pris plaisir à y jouer durant nos vacances. Comme j’ai vraiment trouvé ces jeux pertinents pour aborder les thèmes du Développement durable et de l'alimentation responsable, je prends le temps de vous en parler un peu par ici.

    Le Développement durable à la carte

    Le dérèglement climatique est devenu une priorité mondiale. Il est urgent d'enseigner aux enfants comment ils peuvent contribuer à la sauvegarde de la planète. Les sensibiliser au développement durable est nécessaire pour que, demain, ils puissent modeler un monde harmonieux et pérenne, à une échelle collective.

    Agir concrètement pour la planète ? Oui, mais par où commencer ? Si l'alimentation est essentielle pour la santé de chacun, elle est aussi déterminante pour minimiser notre empreinte environnementale par des choix simples au quotidien qui nous concentrent tous, petits et grands.

    Parce que nous retenons 90% de ce que nous expérimentons contre seulement 20% de ce que nous entendons, l'apprentissage par le jeu est un excellent moyen de transmission de connaissances.

    Ces deux jeux de cartes enseignent tout en s'amusant, les gestes élémentaires du développement durable à l'échelle d'un enfant. Ils sensibilisent à une consommation durable, salutaire pour la santé et respectueuse de l'environnement et des animaux. Ce sont de véritables moments récréatifs, excitants, accessibles à tous, aux multiples rebondissements !

     

    Afin de respecter ces convictions, les deux jeux ci-dessus sont fabriqués en France, avec des matériaux durables et sans plastique ! Ils se composent des mêmes éléments :

    • 2 exemplaires du jeu de cartes (pratique pour mettre en place 2 groupes de jeu dans la classe !)
    • 1 livret pédagogique qui contient les règles du jeu et propose des pistes de travail autour du thème du jeu pour plusieurs domaines d’apprentissage.
    • 55 ou 56 photofiches d’activités réalisables en autonomie (format A5 mais agrandissement possible en A4
    • 10 posters utilisables dans plusieurs thèmes (soutenant les activités des photofiches) permettant des débats en classe et garder une trace écrite sous forme d’affichage.

    Ils ont pour objectif commun de répondre au plan de généralisation de l’éducation à l’environnement pour un développement durable et est conforme aux programmes de 2020.

    Découverte et étude des jeux avec mes loulous

    (bon exercice de lecture pour mon grand ;-p #joindrelutilealagreable)

    Des jeux de cartes pour sensibiliser au développement durable

    Des jeux de cartes pour sensibiliser au développement durable

     

    CHOUETTE TAMBOUILLE Le Développement durable à la carte

     

    Le premier jeu que nous avons testé en famille se nomme Chouette Tambouille et a pour buts de : 

    • Sensibiliser les élèves en douceur à l’ impact de la nutrition sur leur santé et l’environnement .
    • Susciter leur intérêt pour l’ origine des produits qu’ils ont dans leur assiette.
    • Échanger et débattre autour d’une alimentation durable , qui cherche à respecter et à préserver l’environnement et les animaux sans surconsommer.
    • Rendre les élèves acteurs de leur réflexion , les aider à verbaliser leur pensée et à argumenter leurs choix, tout en les stimulant par le jeu.

    Le Développement durable à la carte

    Le Développement durable à la carte

    Dans ce jeu, chaque élève doit élaborer le meilleur repas avec des aliments qu’il aura pu collecter parmi les 9 familles d’aliments (céréales, fruits, légumes, légumineuses, boissons, condiments, desserts, matières grasses, fruits secs) et les aliments « à réduire » (sel, sodas, bonbons…). À la fin de la partie celui qui possède le plus d’aliments bons pour la santé et/ou l’environnement gagne le jeu !

    Il est destiné aux classes de cycle 2 et 3 mais peut facilement, je pense, être exploité avec des GS grâce au code couleur des cartes, aux images et aux étoiles qui rendent le jeu très explicite. Les enjeux environnementaux ne seront sans doute pas travaillé en priorité mais l'équilibre alimentaire peut être aborder grâce à ce jeu même avec des élèves jeunes.

     

     

    ACTION PLANETE   Le Développement durable à la carte

     

    Le second jeu s’appelle Action Planète !

    C’est un jeu de cartes ludique pour :

    • Sensibiliser les élèves en douceur à l’impact de leurs gestes quotidiens sur la planète et leur permettre d’acquérir les bases du développement durable .
    • Échanger et débattre autour des gestes qui protègent la planète et des enjeux environnementaux .
    • Rendre les élèves acteurs de leur réflexion , les aider à verbaliser leur pensée et à argumenter leurs choix, tout en les stimulant par le jeu.

    Le Développement durable à la carte

    Le Développement durable à la carte

    Des jeux de cartes pour sensibiliser au Développement Durable

    Le fonctionnement du jeu est le suivant : Chaque élève doit récolter toutes les cartes d’une famille d’actions (alimentation responsable, démarche zéro déchet, transports propres, justice sociale, économie d’énergie, préservation de l’eau), tout en déjouant les pièges que lui tendent ses adversaires (extinction des espèces, pollution, guerre, dérèglement climatique).

    À la fin de la partie, celui qui maîtrise tous les gestes d’une même famille et en met en œuvre dans son quotidien gagne le jeu !

    Pour celles et ceux qui connaissent le jeu des "Mille Bornes", j'ai trouvé que le jeu suivait un peu le même principe général avec des cartes aux fonctions identiques (cartes Désastre = Attaques, carte Ecologie = Parades, cartes Immunité = Bottes). Si le jeu est proposé pour le cycle 2 et le cycle 3, je pense qu'il mérite d'être découvert par étapes avec les élèves, principalement en CP.

    Même si les couleurs et les images sont assez explicites, les justifications orales attendues avec les cartes "Tu as oublié ?" et "Non, je sais" ne seront sans doute pas facilement réalisables par des élèves de cet âge. Il faudra donc étudier les cartes en amont et travailler les enjeux par thème avec les élèves ou alors retirer ces cartes du jeu le temps que les élèves puissent bien le prendre en main et les ajouter par la suite.

     

     

    LES JEUX EN CLASSE

     

    Pour ma part, je pense utiliser et exploiter ces jeux en classe dès la rentrée car, du 18 septembre au 8 octobre 2021, aura lieu la Semaine européenne du développement durable et, du 11 au 18 octobre, se tiendra la semaine du goût.

    J’envisage de travailler ces thèmes sur les créneaux d’EMC et/ou de QLM en petits groupes en suivant l’idée générale suivante :

    -          Séance de découverte de thèmes des jeux (L’EDD, qu’est-ce que c’est ?, Manger : quoi ? pourquoi ? comment ? …)

    -          Séance de découverte du jeu de cartes (par petits groupes pendant que les autres élèves sont en centres d’autonomie par exemple)

    -          Séances de travail en petits groupes : 2 groupes sur les jeux de cartes + 1 groupe en autonomie pour réinvestir des notions vues en EMC/QLM avec les photofiches + 1 groupe en travail dirigé avec moi sur un objectif lié au DD ou à l’alimentation.

    Cela n’est qu’un premier jet de quelques idées furtives. Heureusement, il me reste encore quelques semaines pour mettre tout cela au point ! ;-)

     

     

    Point budget de classe

    Parce que c'est toujours le nerf de la guerre ... ;-)

    Si jamais ces jeux vous intéressent, vous pouvez les trouver sur le site d’Hachette Education et chez tous les libraires au prix de 69€ le jeu. Bien sûr, cela représente un montant considérable sur un budget de classe et je n’aurais personnellement pas pu les financer avec ce budget précis. Mais, comme ils sont destinés aux classes de cycle 2 et 3 et peuvent servir aussi bien en EMC qu’en QLM-Sciences, il pourrait sans doute être intéressant d’utiliser un budget de cycle pour le financer afin d’en faire pourquoi pas un projet évolutif sur plusieurs niveaux de classe.

    J'espère que cet article aura pu vous inspire ou, au moins, vous permettre de découvrir un peu plus ces deux jeux éco-responsables.

     


    1 commentaire
  • Voici un petit article rapide pour vous présenter un concept et des supports que j'ai pu découvrir cette année et qui ont donné une toute autre dimension à mes séances de QLM grâce à la réalité augmentée !

    Qu'est-ce que la réalité augmentée ?

    C'est un système qui permet de superposer un monde virtuel (en 3D ou en 2D) sur la perception que nous avons de la réalité, et ceci en temps réel.

    La réalité augmentée consiste donc à faire apparaître des images ou des informations en surimpression à une scène observée grâce à une tablette numérique ou un smartphone.


    Pour activer la réalité augmentée, il est nécessaire d'utiliser une application spécifique (en général fournie avec le support exploité). La tablette peut alors scanner le code proposé et laisser apparaître sur l'écran une toute autre "réalité".

     

     

     

    Quels supports proposent de la réalité augmentée ?

    De plus en plus de livres pour enfants proposent des pages incluant de la réalité augmentée.

    La collection "J'explore ... en réalité augmentée" (Editions Glenat) se compose déjà de plusieurs ouvrages permettant aux enfants de partir à la découverte du cerveau, des insectes, les prédateurs ...

    Découvrir le monde grâce à la réalité augmentée

    De même, la collection Histoires Animées (Edition Albin Michel Jeunesse) propose des albums mêlant lecture papier et contenu multimédia à destination des enfants de 3 à 6 ans.

    Découvrir le monde grâce à la réalité augmentée

    Il est même possible de traduire des ouvrages entiers en langue des signes grâce à la réalité augmentée.

    Je n'ai pas pu le tester personnellement mais une connaissance (coucou à toi si tu passes par là ;-) <3) l'a fait pour sa fille malentendante : elle utilise une application spécifique (Inclood) et des livres compatibles. De cette manière, sa puce peut profiter de la même lecture du soir que son grand-frère.

    Découvrir le monde grâce à la réalité augmentée

    Pour ma part, en QLM, j'ai également utilisé les produits de la marque BodyPlanet.

    Découvrir le monde grâce à la réalité augmentée

    Cette entreprise espagnole a mis au points des cartes de réalité augmentée ainsi qu'un tee shirt permettant de partir à la découverte du corps humain.

    Du cerveau aux muscles en passant par le coeur ou les reins, il est possible "d'entrer" dans le corps humain pour voir son fonctionnement !

    Découvrir le monde grâce à la réalité augmentée

    Découvrir le monde grâce à la réalité augmentée

    Comme vous pouvez le voir sur les photos, le tee-shirt présente un dessin un peu étrange d'une cage thoracique.

    Ce dessin cache en réalité le code qui permettra à la tablette de laisser apparaître sur l'écran la réalité augmentée.

    Une fois la réalité augmentée activée, il est très simple pour l'enfant d'évoluer "dans" le corps de son camarade de classe : il est possible de zoomer pour mieux voir les organes, de les viser pour en lire le nom et quelques caractéristiques, d'en "supprimer" certains de l'image pour ne laisser apparaître par exemple que les système digestif ou seulement le système sanguin, etc ...

    Découvrir le monde grâce à la réalité augmentée

    Découvrir le monde grâce à la réalité augmentée

    Les élèves peuvent donc véritablement explorer un modèle en 3 dimensions de leur corps.

     

    Quel est l'intérêt d'utiliser la réalité augmentée en classe ?

    Sans grande surprise, ce modèle animé en 3D était pour mes petits CP beaucoup plus interactif et engageant que toutes les images que j'ai pu leur présenter jusque là dans des livres ou via le vidéoprojecteur.

    A mon sens, la réalité augmentée apporte un réel "plus" aux apprentissages. Au-delà de la motivation qu'elle suscite chez eux, elle permet surtout aux élèves de mieux comprendre des leçons et des concepts qui peuvent parfois être trop difficiles ou encore trop abstraits.

    Par exemple, quand mes élèves ont vu "bouger" le cœur sur l'écran, ils ont tous fait "AAAAh c'est comme ça que ça fait quand on dit qu'il bat ?!?!?! Il ne se tape pas dessus en fait !!!!".

     

    L’apprentissage par la réalité augmentée change complètement la façon dont les élèves reçoivent et retiennent les informations.

    Par l'utilisation de cette application et de ce tee-shirt, mes petits CP ont seulement pu se rendre compte réellement du fonctionnement de leur corps mais ils ont aussi posé mille et unes questions ultra précises qui leur ont permis de découvrir et retenir des éléments tels que la vésicule biliaire ou l'aorte, que nous n'avions jamais abordé avant, mais dont ils m'ont parlé jusqu'au dernier jour de classe !!

    Les élèves ont pu explorer des contenus en détail pour comprendre plus facilement les mécanismes du corps et aller plus en profondeur.

    Bien sûr, les possibilités ne sont pas infinies. Cette technologie (comme toute technologie au final ...) ne peut se suffire à elle-même. Jamais elle ne pourra remplacer une séance d'apprentissage, une démarche expérimentale et des échanges de classe. Cette technologie peut malgré tout être un véritable complément aux cours traditionnels et offrir aux enfants un moment qui restera gravé dans leur mémoire très longtemps ! ;-)

     

     

    votre commentaire
  • Le programme de la discipline Questionner le monde implique d'amener les élèves à explorer quelques modes de vie des hommes et  des femmes, et quelques représentations du monde. Dans mon école, avec les CP, nous abordons ce sujet à travers la découverte de différentes écoles autour du monde. Pour le faire, j'utilise différents supports et documents que j'ai cette année synthétisé en un livret pour tout regrouper et permettre aux élèves de pouvoir plus facilement comparer les modes de vie d'écoliers du monde.

    Le premier support que j'aime utiliser pour aborder ce sujet est le film "Sur le chemin de l'école".

    Etre écolier, ici et ailleurs

    Synopsis :

    Sur le chemin de l'école narre les histoires parallèles de 4 enfants des quatre coins du monde pour qui, aller à l'école est un véritable périple. L'envie d'accéder au savoir, d'avoir de meilleures conditions de vie que leurs parents, leur donne ce courage.

    Au Kenya, Jackson, 11 ans, doit marcher 15 km dans la savane et éviter les animaux sauvages comme les éléphants avec sa petite sœur.

    Dans les montagnes de l'Atlas, au Maroc, Zahira, 12 ans, rejoint son internat au terme de 22 km soit 4 heures de marche sur des chemins caillouteux.

    En Argentine, Carlos, 11 ans, traverse à cheval les plaines de Patagonie sur 18 km, avec sa petite sœur comme passagère.

    En Inde, Samuel, 13 ans, qui a perdu l'usage de ses jambes et des bras, est emmené à l'école par ses deux frères, qui poussent ou tirent son fauteuil roulant pendant 1 h 15 min sur des chemins à conditions difficiles.

     

    Pour le découvrir, rendez-vous par ici.

     

    Pour exploiter ce film en classe, j'ai pu utiliser les années précédentes les supports et projets proposés par :

    Etre écolier, ici et ailleursEtre écolier, ici et ailleurs

    (Que je remercie chaleureusement ici pour leurs partages !)

    ainsi que le jeu ci-dessous, proposé par France Télévision, très apprécié des élèves en utilisation collective.

    Etre écolier, ici et ailleurs

     

    Cette année, j'ai choisi d'ajouter l'étude de la vidéo "Mon école en Tanzanie" qui permettra de faire du lien avec le quotidien de Jackson, élève présenté dans le film cité précédemment.

    Etre écolier, ici et ailleurs

    Une séquence entière basée sur l'étude de cette vidéo est proposée sur Eduscol et un dossier pédagogique est également disponible sur Lumni. (NB : l'inscription est gratuite avec une adresse mail académique. Vous aurez ensuite accès à des tonnes de ressources pour des tas de sujets et, souvent, clés en main).

    La séquence évoque et montre en photos des documents à proposer aux élèves lors d'une recherche en groupe. N'étant pas disponibles sur le site, je les ai remis en page à ma façon pour pouvoir les utiliser avec ma classe. Je vous les mets à disposition ci-dessous ...

    Etre écolier, ici et ailleurs

    NB : Il existe d'autres épisodes de la série "Montre-moi ton école" (en Hollande, en Inde, Au Canada ...). Ces vidéos sont, comme les précédentes, disponibles sur Lumni.

     

    Afin de permettre à mes élèves de comparer plus facilement les modes de vie et de scolarisation des écoliers du monde, j'ai mis en page un livret (reprenant des éléments des divers documents cités et utilisés les années précédentes) permettant de tout regrouper et de leur proposer une trame identique à tous les enfants qu'ils découvriront.

    Il sera complété lors des séances de QLM et/ou lors des séances de production d'écrits qui permettront aux élèves de s'exercer doucement à la comparaison et à l'argumentation. ;-)

    Après une longue bataille avec mon PC, j'ai finalement réussi à mettre en ligne au format PDF ce livret qui, loin d'être parfait bien, pourra, j'espère, vous être utile !

    Etre écolier, ici et ailleurs


    6 commentaires
  • Notre classe accueille à nouveau depuis la reprise de janvier, un aquarium. Je dis à nouveau car j'en avais un les années passé mais l'avais enlevé après le décès de ses anciens locataires. :-( Mais, sur leur liste au Père Noël, les enfants avaient noté "On aimerait beaucoup avoir des animaux dans la classe". L'occasion pour la maîtresse de remettre en eau l'ensemble (J'avoue quand même, ça me manquait beaucoup de ne plus avoir mes petits poissons pour papoter quand je corrige ! J'étais donc ravie de leur demande ! :-D) et de préparer quelques activités autour de ces nouveaux compagnons.

    Laissez-moi vous présenter Bubulle (en blanc et orange, nom assez commun en soi) et Fishy (en noir, nom qui témoigne de l'efficacité de la séquence d'anglais sur les animaux ;-p), les deux nouveaux élèves de ma classe.

    Un poisson dans la classe

    Pas très bavards (Alléluia !) et pas très perturbateurs en l'état (Alléluia bis !), nos petits poissons ont trouvé leurs marques très rapidement et ont vite été adoptés par la classe.

    Mais voilà ... C'est l'euphorie autour de l'aquarium.

    Et pour gérer cette effervescence du mieux possible, rien de tel que les centres d'autonomie.

    Durant ces temps de travail, les enfants peuvent prendre le temps d'observer les poissons et, sur le même modèle que lors des temps de travail sur l'élevage d'escargots, d'enregistrer leurs questionnements pour ensuite partir à la recherche des explications lors des séances de QLM ou dans des ouvrages documentaires.

    Afin de joindre l'utile à l'agréable, j'ai commencé à (re)mettre en page certaines activités autour des poissons. (Je les mettrai en ligne au fur et à mesure de leur création, ou, en vrai, quand j'aurais le temps lol).

    En espérant que cela pourra vous servir, vous inspirer ou, peut-être, vous donner envie de prendre des petits pensionnaires en classe.

    Voici pour commencer un petit aperçu de l'affichage de découverte de l'anatomie du poisson

    Il se trouve sur le mur, à côté de l'aquarium et à hauteur d'enfant. Ils peuvent donc facilement déplacer les étiquettes pour compléter le schéma. Pour se faire, ils disposent des connaissances des séances de QLM (dans leur petite mémoire ou grâce à leur cahier de découvertes) ainsi que des livres documentaires que le petit Papa Noël avait livré avec les poissons. ;-)

    Un poisson dans la classe

    NB : Les étiquettes sont disponible en deux versions : une version "ordinaire" avec simplement le mot à lire et une version imagée et colorée en lien avec le code couleur de la trace écrite pour faciliter la lecture et la compréhension aux élèves plus en difficulté. ;-)

    Un poisson dans la classe

     INFOS EQUIPEMENT et PRIX

    Certains collègues m'ont demandé quel est le prix de revient de l'aquarium dont je dispose.

    Pour ma part, j'avais déjà l'aquarium en verre depuis plusieurs année. Il était dans ma maison et nous en avons finalement pris un plus grand. Je l'ai donc récupéré pour la classe mais on peut en trouver pour une vingtaine d'euros dans le commerce.

    Ce n'était pas un aquarium équipé d'un système de filtrage (compter 25€ minimum pour un aquarium déjà équipé) et j'ai choisi d'en acheter un pour en faciliter l'entretien et pour ne pas avoir à venir changer l'eau trop souvent durant les petites vacances (l'été je le ramène chez moi. Mes enfants en sont ravis ! ;-)). Ce système de filtration m'a coûté environ 15€ si mes souvenirs sont bons.

    Coté poissons, j'ai pris les mêmes poissons que j'avais les années précédentes, plutôt résistants, (leurs prédecesseurs ont vécu plus de deux ans dans la classe) à 6,50€ l'unité.

    Il faut donc compter une cinquantaine d'euros pour mettre en marche un aquarium de ce type.

    Vous pouvez ensuite ajouter le prix d'achat du sable, de pierres ou de décorations. Les prix varient selon les modèles et les magasins et je ne peux donc pas vous donner plus de détails sur ce point. Les décorations visibles sur les photos de mon aquarium de classe étaient en ma possession depuis longtemps mais il doit y en avoir pour moins de 20€ je pense.

     


    votre commentaire
  • Cette période, avec mes élèves, nous abordons les notions de Vivant/ Non-vivant mais aussi celles des origines animales, végétales et minérales. Pour aborder ce dernier sujet, ne trouvant de support ludique qui me plaisait pour changer de ce que je faisais et/ou utilisais jusque là, j'ai décidé de créer un petit jeu pour leur permettre de travailler un peu cette notion particulière.

    C'est en jouant au jeu des 7 familles avec mon fils un week-end que l'idée m'est venue de créer un jeu des "3 familles d'origine".

    Le jeu des 3 familles d'origine

     

    Le jeu comprends donc 3 familles en lien avec les 3 origines vues en classe et dont les couleurs associées ont été choisies par les élèves pour faciliter leur mémorisation :

    - En "rouge comme le sang" c'est la famille des origines animales (nommée Famille des ANIMAUX sur les carte pour que ce soit court et que ça tienne sur les cartes :-D)

    - En "vert comme les feuilles" c'est la famille des origines végétales (nommée Familles des VEGETAUX histoire d'être simplement raccord avec la première famille citée ...)

    - En "brun comme la terre" c'est la famille des origines minérale (nommée Famille des MINERAUX, vous avez compris pourquoi je pense ;-)). 

    Chaque famille compte 9 membres (Oui dans le jeu de base c'est seulement 6 membres par famille mais bon, comme là il n'y a déjà, de base, que 3 familles seulement au lieu de 7, je ne suis plus à ça près en terme d'arrangement des règles. Et puis de toutes façons, c'est moi que je fais comme qu'est-ce que je veux. Et toc ! ;-p). Les membres sont numérotés afin de permettre aux élèves non-lecteurs de pouvoir facilement jouer.

    Ainsi, les élèves savent que pour constituer une famille, ils doivent disposer des 9 cartes de la même couleur et s'il ne savent pas donner le nom de la carte qu'ils souhaitent obtenir, il leur suffit d'en donner le numéro. (Pour rappel, j'ai un public dont de nombreux élèves découvrent la langue française et ne disposent pas toujours du vocabulaire spécifique nécessaire pour jouer à ce type de jeu très "scientifique", il est donc de mon devoir de penser à eux aussi et surtout ! Je compte ensuite sur les échanges entre élèves lors de la partie pour présenter le terme adéquat à leur camarade, ce qui se fait sans difficulté en général ;-)).

    Les cartes se présentent de la façon suivante :

    Le jeu des 3 familles d'origine

    Bonne partie à vous toutes et tous ! ;-)


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique