• Il y a quelques semaines j'ai remporté un concours organisé par une instacollègue et j'ai ainsi pu gagner le livre "Comment ne pas être un prof idéal" d'Emmanuelle Piquet. Je n'avais alors jamais entendu parlé de ce livre et j'ai donc eu le plaisir de le lire (je devrais dire, de la dévorer !) en quelques jours (heures ... ;-)). Voici donc un petit article juste pour vous présenter cet ouvrage qui m'a beaucoup apporté et qui, je pense, mérite vraiment d'être connu et lu par tous les enseignants.

    "Comment ne pas être un prof idéal" - E. PIQUET

    Avant toute chose, il est important de préciser à qui s'adresse cet ouvrage.

    "C'est un livre dédié à tous ces enseignants qui un jour en ont eu assez. A ceux qui ne s'y retrouvent plus dans un métier difficile."

    Emmanuelle Piquet nous invite donc (oui, oui, je dis bien NOUS car chacun de nous connaît des hauts et des bas, des satisfactions et des déceptions, moi comprise, même si je laisse très rarement et très difficilement voir quand ça ne va pas, ici mais aussi en vrai ... Ma famille peut en témoigner ;-).) à déculpabiliser et à quitter le professeur idéal qui réside en chaque enseignant et que chacun espère, secrètement ou pas, être/devenir histoire de se conformer à l'image qu'il ou elle avait de lui dans son rêve d'enfant (#casentlevecu). 

     

     

    Une autrice au plus près du quotidien des enseignants

    L'autrice, Emmanuelle Piquet, est psychopraticienne et fondatrice des centres Chagrin Scolaire. Elle intervient dans de nombreux établissements scolaires et forme des professionnels aux principes et aux outils de l’école de Palo Alto (plus d'infos sur ce sujet par ici) pour apaiser toutes formes de souffrances.

    "Comment ne pas être un prof idéal" - E. PIQUET

    Cliquez sur l'image pour découvrir son interview par le Café Pédagogique !

     

     

    Un synopsis plus que parlant

    Lorsque j'ai découvert l'ouvrage à sa réception, j'ai (évidemment) lu la quatrième de couverture. Voici ce qu'elle dit :

    Un prof idéal s'adapte à chacun et ne laisse aucun élève au bord du chemin.

    Mais il finit également le programme.

    Un prof idéal est motivant et chaleureux, tout autant qu'exigeant et ferme.

    Un prof idéal sait se faire apprécier et dans le même temps respecter.

    Un prof idéal est donc un excellent candidat au burn-out.

    Dans ce livre déculpabilisant, qui dépeint avec beaucoup de justesse, d'empathie et d'humour les situations problématiques les plus courantes - classes démobilisées, élèves perturbateurs, harcelés ou en échec, parents démunis ou agressifs... -, Emmanuelle Piquet propose des stratégies de résolution inédites pour aider les enseignants à se libérer de la pression, à sortir des souffrances relationnelles et à retrouver à la fois de l'oxygène et de la souplesse.

     

    J'avais déjà une pile de lectures en attente sur le meuble de mon salon mais, tant pis ! Au moment précis où je l'ai lu, étant donné mon état d'esprit du moment et les tragiques évènements du monde de l’éducation que relatait l'actualité, ce descriptif me parlait trop pour me priver de m'y plonger dans les plus brefs délais.

     

    Un sommaire qui console les déceptions tout en donnant de l'espoir

    L'élément principal de l'ouvrage est la proposition du "Virage à 180°". Ce virage est le fruit d'un long travail rigoureux et subtile, une méthode proposée par l'autrice, qui part d’un principe fondamental :

    C’est souvent ce que nous mettons en place pour résoudre un problème qui l’aggrave. La solution pour se changer la vie existe : elle se situe à exactement 180°.

    Un virage subtil que l’auteur nous fait découvrir au travers de situations de classe, de témoignages d'enseignants, d'élèves et de parents.

    La première partie porte sur les "injonctions qui paralysent", autrement dit, toutes ces petites  pressions (conscientes ou non) que chacun s'inflige pour "bien enseigner" (au risque de se fatiguer, de s'épuiser, ou pire malheureusement. :'-( )

    - Je dois m'adapter

    - Je dois me faire respecter

    - Je dois me faire apprécier

    - Je ne dois laisser aucun élève sur le bord de la route

    - Je dois faire en sorte qu'il n'y ait pas de violence

    - Personne ne doit savoir que je n'y arrive pas

    La seconde partie présente des histoires d'élèves, de la difficulté à la phobie scolaire, autant d'éléments devenus (trop) souvent quotidiens et difficiles à gérer mais, de ce fait, toutes plus parlantes les unes que les autres.

    Après s'être attardée sur l'enseignant et sur ses élèves, l'autrice se penche sur le troisième angle du triangle éducatif : les parents, de ceux qui rejettent la faute sur l'école à ceux qui perdent pied et recherchent de l'aide. Chaque cas présenté parlerait à n'importe quel enseignant.

    Enfin, la quatrième et dernière partie propose une marche à suivre, simple, claire et visiblement efficace (étant donné le contenu du livre et ce que j'ai déjà pu moi-même voir dans certaines écoles au fil des années ...) pour aider et être aidés quand la souffrance et l'impuissance sont trop vives face aux classes, aux élèves, aux parents.

    De la personne qui souffre à la mise en œuvre de l'action la plus adaptée à chaque situation en passant pas de multiples autres questions essentielles pour bien prendre en compte chaque élément d'une situation donnée, le lecteur peut disposer ensuite d'une démarche qui pourra l'aider face aux difficultés du métier.

     

    Un livre qui m'a parlé plus que jamais

    Outre le fait que chaque page, chaque ligne, chaque mot de ce livre me faisait ma dire "C'est moi ça !" ou "Ah oui, je sais ce que c'est ! J'ai vécu ça !" ou même encore "Cela me rappelle ma collègue il y a X années !", le livre m'a beaucoup plu par sa franchise, son honnêteté et sa prise en compte de la réalité du terrain.

    Loin de vouloir vendre une "méthode miracle", il ne présente pas uniquement au lecteur des situations de réussites. Ce n'est donc pas un ouvrage de "rêve en barre" mais bien un ouvrage qui (re)donne espoir à chacun en proposant des pistes concrètes permettant de prendre du recul, d'analyser les situations avec sérénité afin de tenter d'améliorer les choses plutôt que de risquer de les empirer en laissant nos actes se faire guider par nos propres habitudes, nos plus profonds désirs, nos valeurs les plus fortes, ...

    De toutes ces pages, celles relatant l'histoire d'une jeune collègue débutante nommée en SEGPA et devant faire face à de nombreux doutes, craintes, difficultés, etc ... est celle qui a fait le plus écho en moi. J'avoue même avoir versé mes p'tites larmes tellement ce passage m'a ramené quelques années en arrière. Je me revoyais découvrir la nomination, le collègue, la classe, les élèves, ... sans savoir quoi faire et avec le sentiment qu'on me demandait de réussir là où tant d'autres avaient échoué jusqu'ici. Des instants qui me semblaient insurmontables mais qui ont finalement, avec le recul, été les plus beaux et les plus formateurs de toute ma carrière.

    Pourquoi ?

    Parce qu'à ce moment-là déjà j'ai pu bénéficier d'une "clé" essentielle à chaque enseignant et si magnifiquement mise en avant dans l'ouvrage : le travail d'équipe !

    Chaque situation de l'ouvrage met un point d'honneur à mener les "combats" en équipe, à chercher des solutions ENSEMBLE dans l'intérêt de tous.

    "Un pour tous et tous pour un !"

    Si bien souvent je préfère la phrase "Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin !", je trouve cette devise des Mousquetaires d'Alexandre DUMAS plus adaptée cette fois mais tout aussi pleine de sens.

     

    Je profite ainsi des ces dernières lignes pour remercier très chaleureusement mes collègues d'hier et d'aujourd'hui pour tout ce qu'ils/elles m'ont apporté(es) au fil des années. Des conseils à l'expérience en passant par les fous rires et le soutien (tant d'oreilles pour écouter et tant d'épaules pour pleurer m'ont accueillies les premières années face aux premiers postes non-désirés ...).

    Bref. Pour tout cela, MERCI !


    1 commentaire
  • J'ai découvert il y a peu un objet un peu étrange au premier abord mais qui s'avère très utile pour pratiquer la cohérence cardiaque à la maison mais aussi en classe, sans nécessité la présence et les consignes de l'adulte. Il s'agit du coach de respiration ZenSpire Relax.


    Comme vous le savez sans doute déjà, je pratique avec mes élèves la cohérence cardiaque à l'aide de l'ouvrage Cohérence Kid de Dr David O'HARE. (cliquez sur l'image pour en savoir plus)

    Pratiquer la cohérence cardique en classe

    J'ai depuis poursuivi mes documentations sur le sujet et c'est ainsi que j'ai pu découvrir My Zenspire Relax.

    Faire de la respiration guidée, en classe et en autonomie

    Faire de la respiration guidée, en classe et en autonomie

    Un des avantages techniques de ZenSpire est qu'il n’utilise pas de connexion Wifi ou bluetooth.

     

    Faire de la respiration guidée, en classe et en autonomie

     

    Le principe est très simple : il suffit de respirer en respectant les couleurs du galet !
    Le galet dispose également d'une fonction "vibreur" qui permet non seulement de pouvoir l'utiliser les yeux fermés afin de calmer ses émotions encore plus efficacement mais aussi de permettre aux EBEP (malvoyants, sensibles aux lumières ...) de s'en servir sans souffrir. ;-)

    Déjà habitués à pratiquer les respiroutines de Coherence Kid en classe, depuis la rentrée, les élèves n'ont eu aucun mal à comprendre à quoi servait cet objet lumineux ni comment s'en servir.


    En classe, le galet est utilisé de différentes manières, selon le besoins de la classe et/ou des élèves :

    Faire de la respiration guidée, en classe et en autonomie

    Faire de la respiration guidée, en classe et en autonomie



    ZenSpire Relax a donc rapidement trouvé sa place dans notre classe.

    ______________________________________

    Si vous souhaitez plus d'informations sur le ZenSpire Relax (ou sur son petit frère, le ZenSpire Sleep, qui permet de trouver le sommeil plus facilement et qui a déjà fait ses preuves dans mon entourage très proche !!), rendez-vous sur le site dédié à ces petits coachs en cliquant sur l'image ci-dessous.

    Faire de la respiration guidée, en classe et en autonomie

     


    4 commentaires
  • Depuis l'an dernier, j'utilise les outils Narramus des Editions Retz au sein de ma classe, des outils efficaces, qui font leurs preuves tout en motivant les élèves à aller à la découverte de la lecture.

    A ce jour, j'ai pu découvrir deux supports de cette collection :

    - La chèvre biscornue

    - Les deniers de Compère Lapin

    Afin de ne pas me "lasser" de cette démarche pertinente et enrichissante en reprenant chaque année les mêmes albums, j'ai décidé de (tenter, à mon humble niveau) d'adapter la démarche Narramus à d'autres ouvrages dont celui de "La moufle", conte en randonnée très connu et apprécié des enfants en général.

     

    Les élèves ont souvent pu découvrir cette histoire durant leurs années de maternelle. C'est une des raisons pour lesquelles je souhaitais au départ exploiter cet album au cours d'une lecture suivie, les enfants étant alors plutôt motivés car, connaissant l'histoire, il leur plaît de la lire vraiment, seul.

    Devant l'efficacité et l'engouement des élèves pour la démarche Narramus, j'ai souhaité lier à la fois la lecture et le langage oral afin de permettre à la fois aux élèves les plus avancés d'entrer dans une lecture d'album tout en offrant aux élèves les plus en difficulté de l'aborder en même temps, à leur rythme.

    J'ai donc mis en page différents supports qui m'aideront à mener cette "double séquence" avec mes CP.

    La moufle (version Narramus)

    Pourquoi avoir choisi cette version plutôt qu'une autre ?

    L'album choisi est un ouvrage des Editions Lire c'est partir. Je l'ai choisi pour deux raisons principales :

    D'une part parce que j'adore les illustrations de cette version. Je les trouve douces et apaisantes.

    D'autre part, je dispose à l'école de cet album en 25 exemplaires ce qui sera utile pour les temps dédié purement à la lecture / décodage.

     

    Les supports mis à disposition

    Vous trouverez donc ci-dessous les différents outils créé pour l'occasion :

    - les tapuscrits à projeter seuls (avec ou sans aide pour le déchiffrage)

    - le diaporama de mise en mémoire des mots (semblable à ceux de la démarche Narramus)

    - Les étiquettes des mots à imprimer pour des temps de manipulation et/ou d'autonomie (comme dans la démarche Narramus)

    - Les personnages pour la pochette à conter de ma classe (qui serviront aussi dans les temps d'interprétation de l'histoire par les élèves, comme dans les outils Narramus)

    - Un déroulé de l'exploitation de l'album en 7 modules et prêt à être projeté et suivi en classe avec les élèves.

     

    Ce travail me permettra de disposer maintenant d'un support "prêt à l'emploi" qui, même s'il m'a demandé pas mal de temps de préparation, m'en fera gagner plus tard. En effet, cette exploitation ne sera finalement réalisée qu'en période 3. Le fait qu'elle soit déjà prête me permettra donc de profiter pleinement des fêtes de Noël, période si chère à mon coeur !

    Du coup, si jamais vous utilisez ces supports en période 2 (et donc avant moi ;-p), n'hésitez pas à m'en faire un retour afin que nous puissions l'améliorer ensemble si besoin.

    Merci d'avance ! ;-)

     

     La moufle (version Narramus)

    La moufle (version Narramus)

    La moufle (version Narramus)

    La moufle (version Narramus)

    La moufle (version Narramus)

    La moufle (version Narramus)

    Vous trouverez ici des supports supplémentaires pour créer avec vos élèves une moufle de narration individuelle.

     

    Charline partage ici le référent mobile qu'elle a créé à partir des documents ci-dessus. Merci à elle !

    La moufle (version Narramus)

     

    Marie partage les documents qu'elle a mis au point pour ses GS à partir des supports version Narramus. Merci à elle pour ce travail conséquent !

    Séquence Narramus La Moufle GS


    20 commentaires
  •  

      "Enseigner en classe flexible", du partage version papier   ET  "Enseigner en classe flexible", du partage version papier

    Avec ma collègue Un tour en ULIS, nous lançons cette année nos classes dans un projet commun : Le marché de connaissances.

    Qu'est-ce qu'un marché de connaissances ?

    C'est un projet mis en oeuvre dans la pédagogie Freinet qui fonctionne sur l'idée que

    "Personne ne sait tout, mais tout le monde sait quelque chose".

    Nous avons ainsi tous à apprendre de l'autre. Adultes ET enfants !

    Le marché de connaissances est ainsi un lieu d'échange de savoirs, où chacun est, tour à tour :

    - Vendeur de connaissances présentant sa connaissance, aidant son client, évaluant sa réussite

    - Acheteur de connaissances cherchant parmi les stands proposés pour acquérir une connaissance qu'il aura choisie.

     

    La relation entre les élèves (et même avec l'enseignant d'ailleurs !) change totalement car chacun devient dispenseur d'un apprentissage, en partageant ses connaissances et en aidant les autres à faire de nouvelles découvertes.
     
    Ayant personnellement pu découvrir ce projet dans une école où j'avais mené un remplacement long il y a quelques années, j'ai répondu positivement sans aucune hésitation à ma collègue Un Tour en ULIS quand elle m'a proposé de lancer nos deux classes dans ce projet. ;-)

     

    Le premier marché de connaissances de l'année scolaire se déroulera dans quelques jours maintenant et les élèves volontaires pour passer en premier ont déjà rempli leur "fiche de préparation de stand" avec notre aide et préparé le déroulement de leur atelier.

    Vous trouverez dans l'image ci-dessous tous les documents qui nous ont été utiles pour démarrer notre marché de connaissances.

    Ils sont la synthèse de plusieurs documents vus au cours de nos années d'enseignements, d'autres trouvés sur internet et d'adaptations nécessaires selon nous pour qu'ils puissent être accessibles à nos élèves non-lecteurs et/ou à besoins éducatifs particuliers.

    Le marché de connaissances

    Pour plus de détails sur les étapes de mise en œuvre du marché de connaissances, je vous conseille le site de l'ICEM-Pédagogie Freinet, très complet et dont nous avons suivi les nombreux conseils. ;-)

     logo

    Nous espérons que cela pourra vous aider, vous servir ou vous inspirer. ;-)


    7 commentaires
  • L'an dernier, l'équipe du Canopé de mon département a proposé de venir faire une vidéo 360 de ma classe. Après des semaines de dur labeur, voici le résultat de leur travail qui va vous permettre de venir faire un petit tour dans ma classe sans sortir de chez vous (et si le coeur vous en dit ;-)).

    En juin dernier, une petite caméra très étrange est venue dans ma classe.

    Visite virtuelle de ma classe

    Toute fine sur son long pied, ce petit objet a pris la salle en photo du sol au plafond. Le résultat approximatif des photos était visible en direct sur une tablette numérique connectée à la caméra (et c'était déjà très impressionnant pour moi de voir le rendu !)

    Après de longues et nombreuses heures de travail, toutes les photos ont pu être assemblées et réunies grâce au talent de la médiatrice de ressources et des services numérique éducatif du Canopé 57 dans un seul et unique lien accessible à tous qui permet de découvrir ma classe sous toutes les coutures, de se promener dedans et de découvrir quelques petites informations sur son organisation.

    Et le petit plus, si vous y accéder depuis un smartphone ou que vous disposez d'un casque de réalité virtuelle, vous pouvez profiter encore plus de cette "vidéo" en entrant "véritablement" entrer dans la salle de classe sans sortir de chez vous. (J'ai essayé, c'est trop génial !).

    Donc, si l'envie vous dit d'aller vous promener dans ma classe, rendez-vous dans l'image ci-dessous. Vous pourrez alors rejoindre le site du Canopé 57 et y découvrir ma classe comme vous ne l'avez jamais vue.

     

    Visite virtuelle de ma classe

    Je profite encire de cet articlier pour remercier encore mille fois Marjorie et Géraldine d'avoir eu cette idée, de l'avoir proposée et d'avoir mené à bien ce projet colossal et technique. Merci pour votre disponibilité et votre patience face à mes (trop) nombreuses questions. ;-)


    8 commentaires